Accédez à l'intranet
Connect with Google Connexion
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

MLI/027
Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III

Information

Pays
Mali
Bureau pays de LuxDev
Bureau Mali

Secteur
Agriculture et Sécurité alimentaire
Agence d'exécution partenaire
Caritas Luxembourg au Mali

Période d'exécution
Janvier 2021 - Décembre 2025
Durée totale
60 mois

Budget total
1 983 828 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    590 000 EUR
  • Autre contribution lux.
    877 505 EUR
  • Caritas Suisse
    510 454 EUR
  • Bénéficiaires
    5 869 EUR

Le projet vise comme objectif global de « contribuer à la sécurité alimentaire des ménages et communautés vulnérables dans le Cercle de Kita ». L’atteinte de son objectif spécifique « la résilience des communautés vulnérables du Cercle de Kita face au changement climatique et aux déficits structurels est renforcée grâce à la diversification des revenus et au système de marché inclusif » est recherchée à travers trois résultats et des activités transversales :

  • les petits producteurs ou petites productrices ont amélioré leur accès au marché le long d’au moins deux chaînes de valeur, permettant aux ménages vulnérables, surtout ceux dirigés par une femme, d’accéder à un revenu suffisant et stable ; 
  • les systèmes de production alimentaire d’au moins deux chaînes de valeur sont adaptés aux conditions agro-écologiques locales et aux effets du changement climatique ;
  • les capacités des coopératives sont renforcées et la gestion des ressources et des produits alimentaires est améliorée.

Cette troisième phase se base sur les acquis et les leçons apprises lors des deux phases précédentes. Concrètement, le projet se focalise sur une diversification des interventions, notamment des chaînes de valeurs et des techniques agroécologiques promues. Il met également l’accent sur l’intégration systématique de la thématique du changement climatique et de l’aspect du genre dans l'ensemble des interventions, et mise sur les facteurs systémiques favorisant des marchés inclusifs pour les petits producteurs ou petites productrices. La promotion et le renforcement des capacités des organisations paysannes agricoles / coopératives / unions, notamment des capacités de commercialisation, seront poursuivies et consolidés dans une perspective d’autonomisation durable d’ici la fin du projet.

Les principaux groupes cibles de ce projet, qui couvre au démarrage 32 villages des quatre communes de Sébékoro, Bendougouba, Djidian et de Benkadi-Founia dans le Cercle de Kita, sont au moins 600 ménages de productrices/teurs agricoles et 13 anciennes et sept nouvelles organisations paysannes agricoles / coopératives / unions.

Les bénéficiaires directs sont au moins 300 hommes et 300 femmes issues de 600 ménages (3 950 personnes environ) et les bénéficiaires indirects sont la population des 32 villages, composée de 4 851 ménages (32 241 habitants, dont 16 515 femmes), ainsi que la population des villages des deux communes à identifier, estimée à 19 400 habitants. Ainsi, les bénéficiaires indirects des six communes sont estimés à 51 641 habitants, dont 26 215 femmes environ. De plus, le projet prévoit de renforcer les capacités de 20 conseillers agricoles villageois ; des services techniques déconcentrés et des communes concernées afin d’assumer leur fonction d’appui envers les groupes cibles.

Le projet a été développé et est mis en œuvre par Caritas Suisse en coopération avec Caritas Luxembourg. La contribution de la Coopération luxembourgeoise, initialement sur deux ans et pour un montant 590 000 EUR, est mise à disposition à travers LuxDev.

Dernières nouvelles

  • MALI - Une contribution à l’autonomisation durable des communautés rurales

    Publié le 11 Mai 2022    Par Caritas Luxembourg   FR

    L’objectif principal du projet « Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III » est de contribuer à la sécurité alimentaire des ménages et communautés vulnérables dans le Cercle de Kita. Ces communautés sont confrontées aux effets du changement climatique ainsi qu’à des déficits structurels tels que de faibles niveaux de production, d’équipements et de connaissances en techniques d’adaptation ou un accès difficile au marché. Ce projet vise ainsi à diversifier les revenus et à encourager la mise en place de systèmes de marché inclusifs. Aujourd’hui, le projet est mis en œuvre dans six communes rurales et on compte environ 3 950 bénéficiaires directs !

    La première phase du projet s’est déroulée de 2014 à 2016. Elle a permis la création de quatre Organisations de producteurs agricoles (OPA) de semences de maïs. Un magasin de stockage de semences a également pu être construit et les membres des OPA ont pu être formés à la vulgarisation des semences, à la conservation, à la gestion de stock ainsi qu’à la gestion organisationnelle.

    La deuxième phase a eu lieu de 2017 à 2020. Elle a entre autres permis la redynamisation de 13 autres OPA axées sur la production du maïs, l’amélioration de l’accès à des semences de meilleure qualité, la diffusion de bonnes pratiques agroécologiques et un accès facilité à la vente pour les producteurs. Grâce à ces deux phases, les semences de maïs améliorées sont disponibles en suffisance et la conservation est devenue rentable. Presque toutes les productrices et tous les producteurs qui ont été formés aux techniques agroécologiques en ont adopté.

    Portrait - Processus de transformation du maïs dans le village de Bendougouni à Kita

    La phase trois a quant à elle démarré ses activités le 1er janvier 2021 pour une durée de cinq ans. Elle est basée sur les expériences capitalisées et les leçons apprises des phases précédentes. Concrètement, le projet diversifie son intervention via les chaînes de valeurs et les techniques agroécologiques, et renforce l’intégration de la thématique du changement climatique et de l’aspect du genre. Avec une perspective d’autonomisation des groupements paysans, le renforcement des capacités des organisations est également poursuivi et consolidé.

    Si la première année s’est majoritairement concentrée sur des études diverses (études des chaînes de valeurs, climatiques, de genre, foncières) dans les 94 villages des six communes d’intervention, l’année 2022 a d’ores et déjà permis la mise en place d’ateliers de synthèse des résultats des études menées, le lancement du processus de sélection des bénéficiaires ainsi que la validation des diverses activités qui prendront place au cours de l’année !

    Le projet MLI/027 - Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III, est cofinancé par le Grand-Duché de Luxembourg et mis en œuvre par Caritas Suisse, avec l’appui de Caritas Luxembourg et de LuxDev, l’agence luxembourgeoise pour la Coopération au développement.

    Cet article a été rédigé par Caritas Luxembourg.