Intranet access
Connect with Google Log in
Or

If you don't have a LuxDev email account




I forgot my password

Help

MLI/027
Strengthening the resilience of the rural communities in the Kita Circle and their access to the market system - Phase III

Information

Country
Mali
LuxDev's country office
Mali Office

Sector
Agriculture & Food Security
Partner execution agency
Caritas Luxembourg au Mali

Implementation period
January 2021 - December 2025
Total duration
60 months

Total budget
1,983,828 EUR
Contribution breakdown
  • Luxembourg Government
    590,000 EUR
  • Autre contribution lux.
    877,505 EUR
  • Caritas Suisse
    510,454 EUR
  • Bénéficiaires
    5,869 EUR

The overall objective of the project “Strengthening the resilience of the rural communities of the Kita Circle and their access to the market system - Phase III” is to “contribute to the food security of vulnerable households and communities in the Kita Circle”. The achievement of its specific objective “the resilience of the vulnerable communities of the Kita Circle against climate change and structural deficits is strengthened through income diversification and an inclusive market system” is sought through three outcomes and cross-cutting activities:

  • small-scale producers have improved market access along at least two value chains, enabling vulnerable households, especially those run by a woman, to access a sufficient and stable income;  
  • food production systems in at least two value chains are adapted to local agro-ecological conditions and the effects of climate change;
  • the capacities of cooperatives are strengthened and the management of resources and food products is improved.

This third phase builds on the achievements and lessons learned in the two previous phases. Specifically, the project focuses on diversifying interventions, including value chains and agroecological techniques promoted. It also emphasises the systematic integration of climate change and gender aspects in all interventions, and focuses on systemic factors that favour inclusive markets for small-scale producers. The promotion and capacity building of farmers' organisations/cooperatives/unions, including marketing capacities, will be pursued and consolidated in a perspective of sustainable empowerment by the end of the project.

The main target groups of this project, which covers 32 villages in the four communes of Sébékoro, Bendougouba, Djidian and Benkadi-Founia in the Kita Cercle, are at least 600 households of agricultural producers and 13 old and seven new farmers' organisations / cooperatives / unions.

The direct beneficiaries are at least 300 men and 300 women from 600 households (about 3,950 people) and the indirect beneficiaries are the population of the 32 villages, consisting of 4,851 households (32,241 inhabitants, including 16 515 women), as well as the population of the villages in the two communes to be identified, estimated at 19,400 inhabitants. Thus, the indirect beneficiaries of the six communes are estimated at 51,641 inhabitants, of which approximately 26,215 are women. In addition, the project plans to build the capacity of 20 village agricultural advisors from the deconcentrated technical services and the communes concerned to carry out their support function towards the target groups.

The project was developed and is implemented by Caritas Switzerland in cooperation with Caritas Luxembourg. The contribution of the Luxembourg Cooperation, initially for two years and amounting to EUR 590,000, is implemented through LuxDev.

Latest news

  • MALI - Une contribution à l’autonomisation durable des communautés rurales

    Published on 11 May 2022    By Caritas Luxembourg   FR

    L’objectif principal du projet « Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III » est de contribuer à la sécurité alimentaire des ménages et communautés vulnérables dans le Cercle de Kita. Ces communautés sont confrontées aux effets du changement climatique ainsi qu’à des déficits structurels tels que de faibles niveaux de production, d’équipements et de connaissances en techniques d’adaptation ou un accès difficile au marché. Ce projet vise ainsi à diversifier les revenus et à encourager la mise en place de systèmes de marché inclusifs. Aujourd’hui, le projet est mis en œuvre dans six communes rurales et on compte environ 3 950 bénéficiaires directs !

    La première phase du projet s’est déroulée de 2014 à 2016. Elle a permis la création de quatre Organisations de producteurs agricoles (OPA) de semences de maïs. Un magasin de stockage de semences a également pu être construit et les membres des OPA ont pu être formés à la vulgarisation des semences, à la conservation, à la gestion de stock ainsi qu’à la gestion organisationnelle.

    La deuxième phase a eu lieu de 2017 à 2020. Elle a entre autres permis la redynamisation de 13 autres OPA axées sur la production du maïs, l’amélioration de l’accès à des semences de meilleure qualité, la diffusion de bonnes pratiques agroécologiques et un accès facilité à la vente pour les producteurs. Grâce à ces deux phases, les semences de maïs améliorées sont disponibles en suffisance et la conservation est devenue rentable. Presque toutes les productrices et tous les producteurs qui ont été formés aux techniques agroécologiques en ont adopté.

    Portrait - Processus de transformation du maïs dans le village de Bendougouni à Kita

    La phase trois a quant à elle démarré ses activités le 1er janvier 2021 pour une durée de cinq ans. Elle est basée sur les expériences capitalisées et les leçons apprises des phases précédentes. Concrètement, le projet diversifie son intervention via les chaînes de valeurs et les techniques agroécologiques, et renforce l’intégration de la thématique du changement climatique et de l’aspect du genre. Avec une perspective d’autonomisation des groupements paysans, le renforcement des capacités des organisations est également poursuivi et consolidé.

    Si la première année s’est majoritairement concentrée sur des études diverses (études des chaînes de valeurs, climatiques, de genre, foncières) dans les 94 villages des six communes d’intervention, l’année 2022 a d’ores et déjà permis la mise en place d’ateliers de synthèse des résultats des études menées, le lancement du processus de sélection des bénéficiaires ainsi que la validation des diverses activités qui prendront place au cours de l’année !

    Le projet MLI/027 - Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III, est cofinancé par le Grand-Duché de Luxembourg et mis en œuvre par Caritas Suisse, avec l’appui de Caritas Luxembourg et de LuxDev, l’agence luxembourgeoise pour la Coopération au développement.

    Cet article a été rédigé par Caritas Luxembourg.