Intranet access
Connect with Google Log in
Or

If you don't have a LuxDev email account




I forgot my password

Help

MLI/027
Strengthening the resilience of the rural communities in the Kita Circle and their access to the market system - Phase III

Information

Country
Mali
LuxDev's country office
Mali Office

Sector
Food security
Partner execution agency
Caritas Luxembourg au Mali

Implementation period
January 2021 - December 2025
Total duration
60 months

Total budget
1,983,209 EUR
Contribution breakdown
  • Luxembourg Government
    1,467,197 EUR
  • Caritas Suisse
    510,143 EUR
  • Bénéficiaires
    5,869 EUR

Project sheets

The overall objective of the project “Strengthening the resilience of the rural communities of the Kita Circle and their access to the market system - Phase III” is to “contribute to the food security of vulnerable households and communities in the Kita Circle”. The achievement of its specific objective “the resilience of the vulnerable communities of the Kita Circle against climate change and structural deficits is strengthened through income diversification and an inclusive market system” is sought through three outcomes and cross-cutting activities:

  • small-scale producers have improved market access along at least two value chains, enabling vulnerable households, especially those run by a woman, to access a sufficient and stable income;  
  • food production systems in at least two value chains are adapted to local agro-ecological conditions and the effects of climate change;
  • the capacities of cooperatives are strengthened and the management of resources and food products is improved.

This third phase builds on the achievements and lessons learned in the two previous phases. Specifically, the project focuses on diversifying interventions, including value chains and agroecological techniques promoted. It also emphasises the systematic integration of climate change and gender aspects in all interventions, and focuses on systemic factors that favour inclusive markets for small-scale producers. The promotion and capacity building of farmers' organisations/cooperatives/unions, including marketing capacities, will be pursued and consolidated in a perspective of sustainable empowerment by the end of the project.

The main target groups of this project, which covers 32 villages in the four communes of Sébékoro, Bendougouba, Djidian and Benkadi-Founia in the Kita Cercle, are at least 600 households of agricultural producers and 13 old and seven new farmers' organisations / cooperatives / unions.

The direct beneficiaries are at least 300 men and 300 women from 600 households (about 3,950 people) and the indirect beneficiaries are the population of the 32 villages, consisting of 4,851 households (32,241 inhabitants, including 16 515 women), as well as the population of the villages in the two communes to be identified, estimated at 19,400 inhabitants. Thus, the indirect beneficiaries of the six communes are estimated at 51,641 inhabitants, of which approximately 26,215 are women. In addition, the project plans to build the capacity of 20 village agricultural advisors from the deconcentrated technical services and the communes concerned to carry out their support function towards the target groups.

The project was developed and is implemented by Caritas Switzerland in cooperation with Caritas Luxembourg. The contribution of the Luxembourg Cooperation, initially for two years and amounting to EUR 590,000, is implemented through LuxDev.

Latest news

  • MALI - Un transfert de connaissances entre producteurs

    Published on 19 December 2023    By Caritas   FR

    En cette fin d’année 2023, la mise en œuvre des activités du projet Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III bat son plein, marquée par les activités de transfert de connaissances des productrices et producteurs relais aux membres de leurs organisations agricoles.

    L’objectif de ce transfert de connaissances est de permettre aux petits producteurs de passer à des pratiques agroécologiques plus durables, tant pour l’environnement que pour leurs revenus. Les membres des organisations agricoles apprennent ainsi à produire, entre autres, leurs propres biopesticides, compost liquide ou trempage de semences ; ceux-ci ayant un impact moins nocif sur l’environnement et sur leur production que lesproduits initialement utilisés. En parallèle, l’équipe de Caritas, partenaire de mise en œuvre du projet, a procédé à une capitalisation des bonnes pratiques agroécologiques dans les communes d’intervention.

    Production de compost liquide

    Une visite d'échange et de formation sur la transformation des produits agricoles a également été organisée par les bénéficiaires du projet impliqués dans ces processus. Des séances pratiques sur la transformation de certains sous-produits du maïs et de légumes, tels que les brisures de maïs, la semoule, le gâteau de maïs, le séchage de tomates et les aliments enrichis, ont fait partie du programme. L'échange a eu lieu dans le centre de transformation du Groupement d’intérêt économique Nietaa Demeso à Bougouni, dans la région de Sikasso.

    Transfert de connaissances à Sitantoumbou (production de biopesticide)

    Le projet MLI/027 - Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III  est financé par le Grand-Duché de Luxembourg et Caritas Suisse et mis en œuvre par Caritas Suisse, avec l’appui de Caritas Luxembourg et de LuxDev, l’agence luxembourgeoise pour la Coopération au développement.

  • MALI - De nombreuses activités pour le projet d’amélioration des revenus des femmes et des jeunes par l’entrepreneuriat et le maraîchage

    Published on 19 December 2023    By Caritas   FR

    C’est une fin d’année bien chargée en activités pour le projet d’amélioration des revenus des femmes et des jeunes par l’entrepreneuriat et le maraîchage (PAREM) mené dans le cadre du programme de développement rural et sécurité alimentaire au Mali.

    Dans le cadre du processus de structuration et de formalisation des organisations faîtières agricoles, la Chambre d’agriculture régionale de Sikasso a tenu, en octobre 2023, un atelier de mise en place des organes de gestion (conseil d’administration, commission de surveillance) de l’union locale des producteurs maraîchers du cercle de Yanfolila, région de Sikasso.

    Atelier de mise en place de l’union locale des producteurs maraîchers du cercle de Yanfolila - © Caritas

    De plus, quelques productrices des organisations maraîchères et quelques jeunes entrepreneurs ont pu participer, durant trois jours, à la foire du numérique à Koulikoro, avec l’ONG locale Le Tonus et l’équipe de Caritas. Cette activité a permis aux productrices et jeunes entrepreneurs d’échanger avec les acteurs du marché et d’agrandir leur réseau professionnel.

    En outre, une plateforme virtuelle d’échange et une mise en relation des acteurs de la chaîne de valeur « légumes » ont été réalisés par les bénéficiaires du projet à Yanfolila avec l’appui de Caritas et de l’ONG Le Tonus, à travers deux groupes WhatsApp. La plateforme permettra de réaliser des veilles commerciales et météorologiques pour les bénéficiaires du projet et pour les autres acteurs de la chaîne de valeur « légumes ». Le premier groupe WhatsApp, appelé « NAKÔ KUNAFONI », (informations sur le maraîchage) est composé de bénéficiaires du projet et de représentants du secteur de l’agriculture et de la météo. Ce groupe partage des informations sur les prix « bord champs de légumes », des informations météorologiques et techniques culturales. Le second groupe, nommé « SUGU KUNAFONI », (informations sur le marché), est composé des membres du  premier groupe, en plus de fournisseurs d’intrants agricoles et de commerçants. Ce groupe partage des informations sur le marché (prix des produits, marchés porteurs, localisation et connaissance des acheteurs potentiels des produits, etc.).

    Pour bien terminer le mois de novembre, une visite d’échanges sur les pratiques agroécologiques a eu lieu à Kita par les bénéficiaires du PAREM, témoignant de la bonne synergie entre les équipes du PAREM et du projet visant à renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III.

    Le projet d’amélioration des revenus des femmes et des jeunes par l’entrepreneuriat et le maraîchage, mené dans le cadre du programme MLI/021 - Développement rural et sécurité alimentaire cofinancé par le Grand-Duché de Luxembourg et le Mali, est mis en œuvre par Caritas Luxembourg avec l’appui de Caritas Suisse et de LuxDev, l’agence luxembourgeoise pour la Coopération au développement.

    Le projet MLI/027 - Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III  est financé par le Grand-Duché de Luxembourg et Caritas Suisse et mis en œuvre par Caritas Suisse, avec l’appui de Caritas Luxembourg et de LuxDev, l’agence luxembourgeoise pour la Coopération au développement.

  • MALI - Des projets d'urgence en réponse à l'insécurité alimentaire

    Published on 9 October 2023    By Caritas Luxembourg   FR

    Le projet MAE/022 - Riposte globale/Sécurité alimentaire intervient dans les pays partenaires de la Coopération luxembourgeoise pour faire face à la situation d’insécurité alimentaire. Au Mali, Caritas a été sollicitée par le projet pour apporter une réponse d’urgence aux populations, à travers plusieurs interventions.

    Un premier projet d’urgence concernant 56 villages du cercle de Bandiagara vise à réduire la période de soudure en distribuant du mil à ces populations. 

    En juillet 2023, des séances d’information et de sensibilisation, ainsi que des assemblées générales se sont tenues dans les différents villages d’intervention afin de familiariser les villageois avec le projet et définir, de façon participative, les critères de sélection des bénéficiaires, des comités de sélection des bénéficiaires et des comités de distribution du mil.

    Les chefs des villages, les représentantes des femmes et des jeunes, les membres des sociétés coopératives, les unités de production agricole ainsi que les ménages producteurs céréaliers étaient présents aux deux séances.

    Les critères de sélection des bénéficiaires ont été définis et des comités de sélection et de distribution formés. Des listes de bénéficiaires ont été élaborées par ces comités sur base des critères, avec l’assistance des agents de développement communautaires du projet. Les distributions ont ensuite été réalisées aux mois d’août et de septembre 2023.

    "Je suis Digoï Amion Kassogué du village de Tabitongo, commune de Wadouba. J’ai 36 ans. Mon ménage compte six membres, dont quatre femmes et deux hommes. Notre production de 2022 n’a couvert que trois mois du besoin alimentaire en 2023. Actuellement, mon mari et moi payons du mil pour subvenir aux besoins alimentaires de notre ménage. L’aide en mil réduira fortement la quantité de mil à payer sur le marché et nous permettra de couvrir notre besoin alimentaire pour le reste de l’année."

    Dans le cercle de Kita, le projet MLI/027 - Renforcer la résilience des communautés rurales du cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III a notamment pour objectif de fournir une aide alimentaire d’urgence à 3 242 ménages via le transfert de cash et  mettre en place deux puits/forages dans deux villages.

    Après avoir défini les critères de sélection des bénéficiaires, des assemblées générales d’information et de sensibilisation ont été mises en place dans tous les villages bénéficiaires. Une liste des bénéficiaires a été établie, permettant de leur fournir une aide sous format de cash, via l’opérateur Orange Money.

    Parallèlement, des études géophysiques et d’impact environnemental ont été menées par le bureau d’études SERHOS (Service de réalisation des ouvrages hydrauliques au Sahel) sur les sites concernés par des projets de forages. Ces sites avaient été choisis par les bénéficiaires en collaboration avec les autorités villageoises et les propriétaires terriens. Des forages équipés de château avec panneaux solaires, de bassines et de clôtures ont ensuite été réalisés dans les deux villages par l’entreprise de génie civil et bâtiment EGECBAT, sous contrôle de SERHOS. Une réception provisoire a été organisée par le bureau de Caritas Suisse - Kita au niveau de chaque site à laquelle ont pris part la Direction de Caritas Suisse, les bénéficiaires, les autorités villageoises et communales ainsi que les représentants d’EGECBAT et SERHOS.

    Enfin, le projet d’amélioration des revenus des femmes et des jeunes par l’entrepreneuriat et le maraîchage concerne les 21 villages des quatre communes d’intervention à Yanfolila pour la distribution du cash par transferts monétaires en vue de réduire la période de soudure.

    Avant la distribution du cash par transferts monétaires, les facilitateurs ont tenu des séances d’information et de sensibilisation en assemblées générales en juillet 2023 dans les 25 coopératives agricoles et les sept coopératives de jeunes entrepreneurs bénéficiaires. Les critères de sélection ayant été validés, la liste de bénéficiaires a été dressée, comptabilisant 2 463 ménages dont 2 238 femmes et 225 hommes.

    "Je suis Kadia Sangare, membre de la coopérative Sabaliton du village de Yorobougoula, commune de Gouanan. J’ai 33 ans. Mon ménage compte sept membres dont trois femmes et quatre hommes. Notre production de 2022 n’a couvert que sept mois du besoin alimentaire en 2023. Actuellement, mon mari et moi payons du maïs pour subvenir aux besoins alimentaires de notre ménage. L’aide en transferts monétaires réduira fortement la quantité de maïs à acheter sur le marché et nous permettra de couvrir notre besoin alimentaire pour le reste de l’année."

    "Je suis Sira Diakité, membre de la coopérative des femmes maraîchères Benkadi de Kandjerila, commune de Gouanan. Notre production de maïs et de riz de bas-fonds lors de la campagne 2022-2023 n’a pu couvrir que huit mois de l’année 2023. Pour le reste de l'année, nous payons le maïs. Actuellement, nous sommes en période de soudure qui est très dure pour nous. Nous sommes dans l’attente de nouvelles récoltes car les greniers sont vides. Au cours de l'assemblée générale, nous avons bien retenu les informations fournies par le projet sur la distribution prochaine d’argent aux membres de notre coopérative. Les critères de sélection des bénéficiaires de l’argent sont connus et approuvés par tout le monde, la liste des bénéficiaires aussi est faite avec l’appui de Madani Tall. Les membres du comité de gestion de la coopérative sont des personnes honnêtes dans leur travail et nous leur faisons confiance. Il ne reste que l’argent maintenant pour nous réjouir."

    Le projet MAE/022 - Riposte globale/Sécurité alimentaire est financé par le Grand-Duché de Luxembourg et mis en œuvre par LuxDev, l'agence luxembourgeoise pour la Coopération au développement.              

  • MALI - Un second trimestre axé sur l’eau pour les projets de développement de Caritas

    Published on 6 July 2023    By Caritas   FR

    Au cours de ces trois derniers mois, le projet « Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III » (région de Kayes) et le projet d’amélioration des revenus des femmes et des jeunes par l’entrepreneuriat et le maraîchage - PAREM (Cercle de Yanfolila - région de Sikasso) mené dans le cadre du programme « Développement rural et sécurité alimentaire » ont pu démarrer les travaux de forages et de perforation sur six sites maraîchers du Cercle de Kita et dans les communes de Gouanan et Djallon Foula du Cercle de Yanfolila.

    Extraction de l'eau à Koléna

     Travaux de forages à Baryla

    La création de forages et châteaux d’eau permet aux populations locales d’avoir un accès à l’eau pour la réalisation de leurs activités culturales. Les bénéficiaires et les mairies étaient présents sur les lieux des travaux pour voir l’avancement du chantier au quotidien et manifester leur enthousiasme.

    La joie des bénéficiaires après le début de construction des châteaux d'eau

    En complément à cette activité phare d’accès à l’eau, des activités de renforcement de capacités ont été dispensées au cours de ce deuxième trimestre sur :

    • la formation des animatrices et animateurs endogènes en alphabétisation fonctionnelle en « Bamanankan » et le transfert de ces connaissances aux membres des organisations de production agricole ;
    • la formation des acteurs locaux du Cercle de Kita sur les effets du changement climatique, incluant notamment une présentation sur le Climate Proofing, l’installation de grillages, de clôture et de bassins dans les villages de Faraba 2, de Bankoni et de Tofassadaga ;
    • l’ouverture de sessions de formations sur les pratiques agroécologiques durables et sur les informations météorologiques dans la commune de Bendougouba, en partenariat avec le secteur d’agriculture et le service météo local de Kita ;
    • l’exécution d’ateliers d’élaboration de schémas d’aménagement du territoire et d’élaboration de cartes des ressources dans le chef-lieu de la commune de Djallon Foula, Guelelenkoro.

    Atelier d'élaboration des cartes

    Le projet MLI/027 - Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III  est financé par le Grand-Duché de Luxembourg et Caritas Suisse et mis en œuvre par Caritas Suisse, avec l’appui de Caritas Luxembourg et de LuxDev, l’agence luxembourgeoise pour la Coopération au développement.

    Le projet d’amélioration des revenus des femmes et des jeunes par l’entrepreneuriat et le maraîchage, mené dans le cadre du programme MLI/021 - Développement rural et sécurité alimentaire cofinancé par le Grand-Duché de Luxembourg et le Mali, est mis en œuvre par Caritas Luxembourg avec l’appui de Caritas Suisse et de LuxDev, l’agence luxembourgeoise pour la Coopération au développement.

  • MALI - Une contribution à l’autonomisation durable des communautés rurales (2)

    Published on 26 August 2022    By Caritas Luxembourg   FR

    Au Mali, le projet « Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III » suit son cours. Pour rappel, ce projet, mis en œuvre dans six communes rurales et comptant 3 950 bénéficiaires directs, vise à contribuer à la sécurité alimentaire des ménages et communautés vulnérables dans le Cercle de Kita. Ces communautés sont confrontées aux effets du changement climatique ainsi qu’à des déficits structurels, tels que de faibles niveaux de production, d’équipements et de connaissances en techniques d’adaptation ou un accès difficile au marché. Ce projet vise ainsi à diversifier les revenus et à encourager la mise en place de systèmes de marché inclusifs.

    L’année 2022 est riche en événements. En effet, les mois d’avril, mai et juin ont permis de mettre en place plusieurs activités en corrélation avec les objectifs du projet. L’amélioration de l’accès au marché pour les petits producteurs et les petites productrices s’est concrétisée notamment par l’acquisition et la distribution de 100 tonnes d’engrais organiques pour 100 hectares de maïs, auprès de 102 bénéficiaires directs (hommes et femmes confondus), avec la subvention d’une partie par l’État malien, en vue de la prise en compte des besoins de la population.

    Portrait - Processus de transformation de l’arachide dans le village de Bayala à Kita

    Par ailleurs, le rapport définitif de l’étude sur les droits fonciers et l’analyse de genre ainsi que de l’étude sur les effets du changement climatique pour le Cercle de Kita ont été validés par l’équipe du projet. C’est ainsi que la formation du personnel de Caritas Mali sur la thématique du genre a débuté au mois de juillet 2022. Sur base des résultats des études préalables, le processus de recrutement du prestataire local pour la réalisation d’une retenue d’eau dans la zone du maraîchage a été finalisé à la fin du mois de juin et les travaux sont en cours depuis la mi-juillet.

    Le projet MLI/027 - Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III est cofinancé par le Grand-Duché de Luxembourg et mis en œuvre par Caritas Suisse, avec l’appui de Caritas Luxembourg et de LuxDev, l’agence luxembourgeoise pour la Coopération au développement.

    Cet article a été rédigé par Caritas Luxembourg.

  • MALI - Une contribution à l’autonomisation durable des communautés rurales (1)

    Published on 11 May 2022    By Caritas Luxembourg   FR

    L’objectif principal du projet « Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III » est de contribuer à la sécurité alimentaire des ménages et communautés vulnérables dans le Cercle de Kita. Ces communautés sont confrontées aux effets du changement climatique ainsi qu’à des déficits structurels tels que de faibles niveaux de production, d’équipements et de connaissances en techniques d’adaptation ou un accès difficile au marché. Ce projet vise ainsi à diversifier les revenus et à encourager la mise en place de systèmes de marché inclusifs. Aujourd’hui, le projet est mis en œuvre dans six communes rurales et on compte environ 3 950 bénéficiaires directs !

    La première phase du projet s’est déroulée de 2014 à 2016. Elle a permis la création de quatre Organisations de producteurs agricoles (OPA) de semences de maïs. Un magasin de stockage de semences a également pu être construit et les membres des OPA ont pu être formés à la vulgarisation des semences, à la conservation, à la gestion de stock ainsi qu’à la gestion organisationnelle.

    La deuxième phase a eu lieu de 2017 à 2020. Elle a entre autres permis la redynamisation de 13 autres OPA axées sur la production du maïs, l’amélioration de l’accès à des semences de meilleure qualité, la diffusion de bonnes pratiques agroécologiques et un accès facilité à la vente pour les producteurs. Grâce à ces deux phases, les semences de maïs améliorées sont disponibles en suffisance et la conservation est devenue rentable. Presque toutes les productrices et tous les producteurs qui ont été formés aux techniques agroécologiques en ont adopté.

    Portrait - Processus de transformation du maïs dans le village de Bendougouni à Kita

    La phase trois a quant à elle démarré ses activités le 1er janvier 2021 pour une durée de cinq ans. Elle est basée sur les expériences capitalisées et les leçons apprises des phases précédentes. Concrètement, le projet diversifie son intervention via les chaînes de valeurs et les techniques agroécologiques, et renforce l’intégration de la thématique du changement climatique et de l’aspect du genre. Avec une perspective d’autonomisation des groupements paysans, le renforcement des capacités des organisations est également poursuivi et consolidé.

    Si la première année s’est majoritairement concentrée sur des études diverses (études des chaînes de valeurs, climatiques, de genre, foncières) dans les 94 villages des six communes d’intervention, l’année 2022 a d’ores et déjà permis la mise en place d’ateliers de synthèse des résultats des études menées, le lancement du processus de sélection des bénéficiaires ainsi que la validation des diverses activités qui prendront place au cours de l’année !

    Le projet MLI/027 - Renforcer la résilience des communautés rurales du Cercle de Kita et leur accès au système de marché - Phase III est cofinancé par le Grand-Duché de Luxembourg et mis en œuvre par Caritas Suisse, avec l’appui de Caritas Luxembourg et de LuxDev, l’agence luxembourgeoise pour la Coopération au développement.

    Cet article a été rédigé par Caritas Luxembourg.