Accédez à l'intranet
Connect with Google
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

République du Salvador

El Salvador, connu comme la terre des volcans à cause de ses tremblements de terre fréquents et une activité volcanique importante est aussi souvent à la merci d’ouragans. Le pays partage ses frontières avec le Guatemala et le Honduras, tout en étant principalement montagneux avec une étroite bande côtière et un plateau central.

El Salvador est indépendant de l'Espagne depuis 1821 et est sorti du giron des Provinces unies d'Amérique centrale en 1839. L'histoire récente a été marquée par une guerre civile qui a duré 12 ans et s'est conclue en 1992 avec un solde de 75 000 morts. Depuis lors, le pays a vu s'installer une alternance démocratique.

La population du Salvador a augmenté de 1,9 millions d’habitants en 1950 à 4,7 millions en 1984 et elle est estimée à environ 6 250 000 habitants en 2014, ce qui implique une densité de population importante vu la petite taille  du pays (21 041 km2). La population est constituée majoritairement de métis, mélange autochtones amérindiens / ascendance européenne et des peuples autochtones ; 64 % de la population vit dans les villes.

Le Salvador, malgré sa petite taille, est une des économies importantes de l'Amérique centrale et se trouve au cinquième rang des économies de la région sur base du PIB par habitant. L’économie a cependant fort souffert avec la récession mondiale en 2008. L’économie a commencé une lente reprise en 2010 grâce à une plus grande stabilité politique, une amélioration des exportations et une augmentation des envois de fonds de salvadoriens vivant à l’étranger. Les envois de fonds représentaient 16 % du PIB en 2009, et environ un tiers de tous les ménages reçoivent ces transferts.

En 2006, El Salvador a été le premier pays à ratifier l’Accord de libre échange - République dominicaine-Amérique centrale (CAFTA-DR), qui a renforcé l’exportation d’aliments, du sucre et de l’éthanol, et a soutenu des investissements dans le secteur du textile face à une concurrence asiatique accrue et à l’expiration de l’accord multifibres en 2005. Le Salvador a favorisé une ouverture de son économie et amélioré le climat d’investissement en lançant une vague de privatisations s’étendant aux télécommunications, à la distribution d’électricité, aux banques et à la gestion des fonds de pension.

Avec l’adoption du dollar américain comme monnaie en 2001, le Salvador a perdu le contrôle sur la politique monétaire. Toute réponse politique contra-cyclique de la crise doit se faire par la politique budgétaire, qui est limitée par les exigences législatives et par le niveau déjà élevé de la dette.

Évolutions des activités au Salvador (en milliers EUR)

Distribution des déboursements par secteur en 2019

Tous nos projets au Salvador