Accédez à l'intranet
Connect with Google Connexion
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

MAE/022
Riposte globale/Sécurité alimentaire

Information

Zone géographique
Luxembourg

Secteur
Agriculture et Sécurité alimentaire

Période d'exécution
Août 2022 - Juillet 2024
Durée totale
24 mois

Budget total
20 000 000 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    20 000 000 EUR

Dernières nouvelles

  • NIGER - Le Luxembourg en appui à la sécurité alimentaire à travers le programme MAE/022

    Publié le 8 Novembre 2022    Par Fleur AJAVON et Mado DIAKITÉ   FR

    Dans un contexte de crise alimentaire exceptionnelle en 2022, le Niger et le Luxembourg ont officiellement lancé, ce jeudi 4 novembre, l’appui de la Coopération luxembourgeoise au Dispositif national de prévention et gestion des crises alimentaires (DNPGCA) afin de contribuer à la mise en œuvre du plan de soutien annuel aux populations vulnérables, pour un montant de trois millions d’euros.

    Cet appui s’inscrit dans le cadre du programme MAE/022 - Riposte globale / Sécurité alimentaire. Il s'agit d'une initiative globale de réponse à la crise alimentaire que le Luxembourg met en œuvre afin d’accompagner ses pays partenaires dans la riposte aux crises alimentaires et nutritionnelles qui ont affecté de nombreux pays à travers tous les continents. 

    En effet, cette année a été marquée par des niveaux inégalés d’insécurité alimentaire et nutritionnelle au Niger, avec plus de 4,4 millions de personnes ayant besoin d’une assistance alimentaire d’urgence. Cette situation résulte d’une campagne agropastorale 2021 largement déficitaire mais également des effets des conflits dans les pays voisins du Niger qui perturbent la vie des communautés et les flux commerciaux. À ces facteurs se sont ajoutées en début d’année 2022 les conséquences de la guerre en Ukraine qui a eu impact considérable sur les prix et sur la disponibilité des céréales au niveau international.

    Cérémonie de lancement de l'appui de la Coopération luxembourgeoise au Dispositif national de prévention et gestion des crises alimentaires - jeudi 4 novembre 2022 à Niamey

    Pour faire face aux crises alimentaires et nutritionnelles récurrentes que le pays connaît depuis plusieurs décennies, et désormais aggravées par les effets des changements climatiques et de l’instabilité dans la région du Sahel, le Niger a mis en place le DNPGCA. Cette structure, rattachée au Cabinet du Premier ministre, est chargée d’anticiper, d’atténuer et de répondre à l’insécurité alimentaire, nutritionnelle et pastorale. Avec la contribution de ses partenaires techniques et financiers, le DNPGCA élabore chaque année un Plan de soutien aux populations vulnérables pour apporter une réponse en assistance alimentaire aux ménages dans le besoin. Ce plan est mis en œuvre grâce à la mobilisation des ressources nationales sur budget national et aux contributions de ces partenaires techniques financiers, notamment à travers le fonds commun des donateurs. Ainsi, ce sont plusieurs dizaines de milliers de tonnes de céréales qui sont distribuées, et plusieurs centaines de milliers de familles qui reçoivent une assistance alimentaire et un appui à leurs moyens d’existence grâce à la mise en œuvre de ce Plan de soutien. 

    Pour cette année 2022, alors que la période de soudure est désormais terminée, et que la campagne agropastorale s’annonce, d’importants besoins demeurent pour soulager les personnes victimes de divers chocs. Pour répondre à ces besoins, les financements luxembourgeois permettront de mettre en œuvre trois opérations spécifiques.

    Une assistance alimentaire pour les foyers touchés par les inondations récentes

    Des inondations importantes dues à des précipitations violentes et à la crue de certains cours d’eau ont fait des dizaines de milliers de victimes, qui ont perdu leur maison et leurs moyens d’existence.

    Une assistance alimentaire sera déployée auprès de ces ménages à travers la distribution de 4 000 tonnes de céréales dans une centaine de communes.

    Distribution de céréales

    Un appui à la restauration des moyens d’existence des foyers les plus vulnérables

    Des activités de restauration des terres et régénération des sols seront menées sous forme de Cash for work et des kits petits ruminants (caprins) seront distribués dans le but de reconstruire et renforcer les moyens d’existence de 4 700 ménages dans les régions de Tillabéry et Zinder, en proie aux effets de l’insécurité et des perturbations des parcours migratoires.

     

    Kits petits ruminants   

    Activité de Cash for work

    Un suivi de la vulnérabilité à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle

    Enfin, la Coopération luxembourgeoise contribuera au financement des instruments d’analyse de la sécurité alimentaire, notamment à travers l’enquête « sites sentinelles » et le suivi des zones vulnérables. Les données issues de ces exercices permettent d’alimenter le système national d’alerte précoce en disposant de données sur les résultats de la campagne agricole et l’estimation du nombre de personnes à risque d’insécurité alimentaire en 2023.

    L’ensemble de ces activités seront réalisées dans les trois mois à venir, conformément au mandat humanitaire du DNPGCA. Elles permettront également de préparer l’élaboration du Plan de soutien 2023 permettant à l’État du Niger de faire face aux divers défis et urgences auxquels il doit faire face avec l’appui de ses partenaires.

    À partir de 2023, le Luxembourg, dans le cadre du PIC IV, poursuivra son appui au DNPGCA par des contributions annuelles au Fonds commun des donateurs pour la réponse à l’insécurité alimentaire, nutritionnelle et pastorale, ainsi que par un volet d’appui institutionnel avec un accent sur la gouvernance financière et comptable. 

    Le programme MAE/022 est financé par le Grand-Duché de Luxembourg et mis en œuvre par LuxDev, l'agence luxembourgeoise pour la Coopération au développement.