Accédez à l'intranet
Connect with Google Connexion
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

République démocratique populaire du Laos

Connu dans l’Antiquité sous le nom de royaume de Lan Xang (« million d’éléphants ») et baptisé durant la guerre d’Indochine « pays du million de contradictions » par les journalistes, ce pays faiblement peuplé connaît enfin la paix après trois siècles de guerres successives contre le royaume d’Annam, la Chine, le Myanmar, le Siam, la France et les États-Unis.

Pays le moins développé et le plus mystérieux des trois États de l’ancienne Indochine française, le Laos est devenu, à la fin des années 80, le chef de file des réformes économiques et politiques de la région. Depuis 1989, le pays s’est ouvert au libre-échange et aux investissements étrangers, tandis que le marteau et la faucille disparaissaient définitivement du drapeau national en 1991. 

Alors que la Thaïlande s’enlise dans des crises politiques qui paralysent son économie, que le Cambodge souffre de profondes divisions internes et que le Vietnam s’industrialise à toute vitesse afin de créer des emplois pour sa fourmillante population, le Laos semble vouloir prendre son temps pour mettre en place l’un de système politique et économique les plus stables de la région.

Pays enclavé, le Laos s’étend sur plus de 1 000 km du nord au sud au cœur de la sous-région du Mékong, sur une superficie de 236 800 km2 (à peine supérieure à celle de la Grande-Bretagne). Le sud et le centre sont bordés à l’est par la cordillère annamite. Presque en parallèle, le Mékong, axe de communication majeur du pays, délimite à l’ouest la plus grande partie du territoire sur 1 865 km. La vallée du Mékong et ses plaines fertiles concentrent la quasi-totalité des rizières, constituant ainsi la première région agricole du Laos. La plus petite largeur du pays, située au niveau de la province centrale de Khammouane, ne dépasse pas 120 km.

Avec plus de 7,4 millions d'habitants, la population est très diversifiée avec une cinquantaine d'ethnies que l'on peut classer en quatre groupes principaux : Lao-Tai, Mon-Khmer, Hmong-Mien et Chinois-Tibétain. Le Laos a également l'une des populations les plus jeunes de la région, avec un potentiel de dividende démographique important dans les années à venir.

Selon le profil de pauvreté du Laos en 2019, près d'un cinquième de la population laotienne vit encore avec des revenus inférieurs au taux de pauvreté national de 9 364 kip (1 USD) par jour, alors que le pays est riche en ressources naturelles, notamment minérales (étain, or, cuivre, zinc, bauxite, etc.) et énergétiques. Grâce à son puissant réseau hydraulique, le Laos produit et exporte principalement de l'électricité vers la Thaïlande.

En 2020, le Laos a généré environ 227 millions USD dans le seul secteur du tourisme. Cela correspond à 1,2 % de son PIB et à environ 1 % de toutes les recettes du tourisme international en Asie du Sud-Est. Avant la pandémie de COVID-19, le secteur du tourisme représentait la troisième source de revenus d'exportation du pays, derrière les mines et l'hydroélectricité. Les arrivées de touristes internationaux ont atteint un pic en 2019, puisque 4,79 millions de visiteurs sont venus au Laos et ont dépensé 934 millions USD. Cela a marqué une contribution essentielle à l'économie laotienne, représentant 10,4 % du PIB et l'emploi de 300 000 personnes dans le pays.

Le Laos a récemment bénéficié d'une croissance économique constante, comprise entre 6 et 8 %, bien que la pandémie de COVID-19 ait eu un impact négatif sur cette tendance. En 2021, le Laos a affiché un taux de croissance de 2,5 %, tiré par une reprise dans les services. Selon les prévisions de la Banque mondiale, la croissance annuelle moyenne sera de 3,5 % sur la période 2022-2024. Le revenu national brut par habitant est passé de 1 970 USD en 2015 à plus de 2 500 USD en 2021. En février 2021, il a été recommandé au Laos de quitter le statut de pays moins avancé avec une période préparatoire prolongée jusqu'en 2026. Le pays espère obtenir un nouveau statut grâce à une croissance économique forte et régulière, principalement en exportant ses ressources naturelles vers les pays voisins et en développant son secteur touristique.

Malgré les progrès accomplis pour atteindre les objectifs de développement durable (ODD), le Laos a encore des efforts à faire dans certains domaines, notamment en matière de santé et de nutrition : 33 % des enfants de moins de cinq ans souffrent d'un retard de croissance et 21 % présentent une grave insuffisance pondérale. Bien que le Laos ait considérablement réduit le taux de mortalité maternelle au cours des dernières décennies, ce chiffre reste élevé, avec 185 décès maternels pour 100 000 naissances vivantes, selon les estimations des Nations unies.

Le gouvernement lao a exposé sa stratégie de réduction de la pauvreté et de réalisation des ODD d'ici 2030 dans son neuvième Plan national de développement économique et social (PNDS) pour 2021-2025. Ce plan vise à :

  • préparer le pays à sortir du statut de pays moins avancé ;
  • à garantir l'emploi et l'amélioration du niveau de vie avec un accès inclusif, égal et équitable aux avantages ;
  • à assurer la stabilité politique, à construire une société pacifique, unie, démocratique, juste, civilisée et ordonnée ;
  • à réaliser le développement socio-économique tout en assurant un équilibre entre le développement économique, social et environnemental ; et
  • à mettre en œuvre efficacement la stratégie nationale de croissance verte et les ODD.

Les projets et programmes actuellement mis en œuvre au Laos par la Coopération luxembourgeoise font partie du Programme indicatif de coopération V (PIC V) établi entre les deux pays pour la période 2023-2027. Les principaux domaines d'intervention au Laos sont les suivants :

  • santé et nutrition ;
  • développement des compétences dans le secteur du tourisme et le secteur agricole ;
  • développement local ;
  • secteur financier ;
  • gouvernance ;
  • État de droit et accès à la justice.

 

 

 

 

Évolutions des activités au Laos (en milliers EUR)

Distribution des déboursements par secteur en 2021

Tous nos projets au Laos