Accédez à l'intranet
Connect with Google
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

Mongolie

La Mongolie est un pays sans littoral avec une population d’environ trois millions d’habitants. Une grande part de l’activité économique en Mongolie est basée sur l’élevage et l’agriculture, mais le pays possède aussi d’importantes réserves en minerais.

L’aide soviétique représentait jusqu’à un tiers du Produit intérieur brut (PIB), mais a disparu du jour au lendemain en 1990 et 1991 au moment du démantèlement de l’URSS. La décennie suivante a vu la Mongolie subir à la fois une profonde récession en raison de l’inaction politique et des catastrophes naturelles, mais aussi une certaine croissance économique en raison d’une réforme globale vers l’économie de marché et la privatisation d’une majorité des entreprises étatiques.

Les rudes hivers et les sécheresses estivales de 2000-2002 ont abouti à des pertes massives au niveau des élevages ainsi qu’à une croissance négative du PIB. Cette situation s’est encore aggravée par la baisse des prix à l’exportation du secteur primaire de la Mongolie et une opposition généralisée à la privatisation. La croissance moyenne de près de 9 % par an entre 2004-2008 était en grande partie provoquée par les prix élevés du cuivre et la nouvelle production aurifère. Jusqu’à la fin de 2008 la Mongolie a connu une inflation galopante atteignant près de 40 %.

Avec l’aide des institutions financières internationales et de la communauté des donateurs, la Mongolie a réalisé des progrès considérables au niveau du processus de démocratisation, en établissant des fondations macro-économiques durables. Le pays a adopté une nouvelle constitution en 1992 qui intègre les principes de la démocratie et la propriété privée. Le pays est d’ailleurs devenu l’une des économies les plus ouvertes de la région, afin de faciliter les initiatives privées.

C’est à la fin de 2008 que le pays a commencé à ressentir les effets de la crise financière mondiale. La chute des prix des produits de base a contribué à réduire l’inflation, mais aussi à réduire les recettes publiques et a entraîné une réduction des dépenses. Au début de 2009, le Fonds monétaire international a octroyé 236 millions USD en « stand-by agreement » à la Mongolie et le pays a commencé à sortir de la crise.

L’économie a progressé de 6,1 % en 2010, en grande partie grâce aux bons résultats obtenus par les exportations vers les pays voisins. L’économie de la Mongolie continue à être fortement influencée par ses voisins. Elle achète 95 % de son pétrole et une quantité substantielle d’énergie électrique de la Russie, ce qui la rend très vulnérable aux hausses de prix.

Le commerce avec la Chine représente plus de la moitié du commerce extérieur. En retour, la Chine reçoit plus de trois-quarts des exportations de la Mongolie. Les envois de fonds de Mongols travaillant à l’étranger sont considérables, mais ont chuté en raison de la crise économique.

Évolutions des activités en Mongolie (en milliers EUR)

Distribution des déboursements par secteur en 2019

Tous nos projets en Mongolie