Accédez à l'intranet
Connect with Google
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

SEN/032
Formation professionnelle et technique

Information

Pays
Sénégal
Bureau pays de LuxDev
Bureau Sénégal

Secteur
Formation et Insertion professionnelles
PIC 4
2018 - 2022

Période d'exécution
Octobre 2018 - Décembre 2022
Durée totale
51 mois

Budget total
30 223 850 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    30 223 850 EUR

Videos

  • La formation professionnelle et technique, une priorité de la Coopération Sénégal - Luxembourg

    La formation professionnelle et technique, une priorité de la Coopération Sénégal - Luxembourg

Actuellement, malgré les efforts consentis par le Sénégal, l’accès à la formation professionnelle et technique demeure faible. Aujourd’hui, l’offre de formation ne peut couvrir chaque année qu’environ 25% des jeunes arrivant sur le marché du travail. Par ailleurs, on constate un décalage entre les programmes enseignés et les besoins des entreprises formelles et informelles. Le secteur évolue lentement et gagnerait à acquérir une plus grande flexibilité pour mieux couvrir les besoins du marché du travail.

A travers le programme « Formation professionnelle et technique et employabilité » (SEN/032), la Coopération luxembourgeoise vise à soutenir la politique nationale de renforcement de la formation professionnelle avec un focus sur les jeunes de 15 à 25 ans et en particulier les jeunes femmes des régions Nord et Centre du Sénégal ainsi que de la zone péri-urbaine de Dakar.

Les interventions du programme se déploient autour des trois axes majeurs que sont l’accès, la qualité de l’offre de formation professionnelle et technique et la gouvernance.

Ces priorités se traduisent par les objectifs suivants :

  • promouvoir  un accès équitable à la formation professionnelle et technique pour les secteurs formels et informels.
  • soutenir la diversification de l’offre de formation professionnelle pour l’adapter aux besoins de l’économie, avec un focus sur l’égalité d’accès et la satisfaction des besoins des jeunes et des femmes.
  • travailler sur l’insertion socio-professionnelle des jeunes issus des systèmes formels et informels.
  • améliorer la gouvernance de la formation professionnelle et technique en s’appuyant prioritairement sur l’autonomie des centres publics de formation, les Partenariats publics privés, la territorialisation de la politique de formation professionnelle et l’implication de la société civile.

Le programme accorde une place particulière au secteur privé et la mise en place de partenariat public-privé ainsi qu’à l’implication de la société civile.

Enfin, le programme est mis en œuvre essentiellement en exécution nationale via l’aide budgétisé, instrument déjà développé dans le précédent programme de coopération. Parallèlement, la régie LuxDev est utilisée pour la mobilisation de l’expertise, le renforcement des capacités et les partenariats développés avec la société civile. Ce programme, financé entièrement par la Coopération luxembourgeoise, est doté d’un budget total de 26 000 000 EUR  sur 54 mois.

Dernières nouvelles

  • SÉNÉGAL - Les communes engagées dans l'effort collectif contre le Covid-19

    Publié le 15 Juin 2020    Par Caroline de BOISSET   FR

    La Coopération Sénégal-Luxembourg, dans le cadre de ses appuis aux collectivités territoriales des zones Nord et Centre du Sénégal, soutient 34 communes engagées dans l’effort contre la Covid-19 en mobilisant de nombreux acteurs locaux pour la production de masques, gel hydroalcoolique et lave-mains.  

    LES COMMUNES MOBILISENT LA FORMATION PROFESSIONNELLE

    Depuis plusieurs semaines, il n’y a plus d’apprentis dans le Centre de formation professionnelle de Kaffrine. Pourtant les machines à coudre continuent à vrombir. Ce ne sont plus des boubous niveau débutant qui sont confectionnés dans le centre mais des masques de protection pour lutter contre la Covid-19. Comme à Kaffrine, en quelques jours, dans les zones Nord et Centre du Sénégal, après vérification de la conformité des échantillons aux normes sanitaires sénégalaises par les autorités médicales, 17 autres centres de formation, sous l’impulsion des maires, se sont reconvertis en atelier de production de masques contre la Covid-19.

    Un maître d’apprentissage réalise des masques en tissu lavable 

    MAÎTRES ARTISANS ET ASSOCIATIONS DE FEMMES ENGAGÉS DANS LE PROCESSUS

    Les maîtres artisans ont également été appelés à se joindre au mouvement en reconvertissant leurs ateliers (19 ateliers mobilisés) pour produire masques et lave-mains. En tout, la production de 136 000 masques a été financée par la Coopération Sénégal - Luxembourg. Devant cet effort collectif, les associations de femmes jouent aussi un rôle important en produisant des solutions de gel hydroalcoolique. La Coopération a également financé la livraison d’eau de javel, de désinfectants et de masques FFP2 distribués dans les structures de santé et autres lieux publics dans les communes. Depuis plusieurs semaines enfin, des spots radio financés par la Coopération participent à la sensibilisation des populations aux gestes barrières et au port du masque.

    LA COOPÉRATION SÉNÉGAL – LUXEMBOURG PAR TEMPS DE CRISE

    Les appuis pour la lutte contre la Covid-19 aux communes et agences régionales de développement entrent dans le cadre du quatrième Programme indicatif de la Coopération Sénégal - Luxembourg. Depuis 2003, le Luxembourg, le Ministère de la santé et de l’action sociale et le Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle et de l’Artisanat travaillent ensemble pour améliorer le système de santé, les urgences en particulier, ainsi que les dispositifs de formation et d’apprentissage rénové au Sénégal.

     

  • SENEGAL : Apprendre un métier, le premier pas vers la réussite

    Publié le 20 Septembre 2019    Par Marie-Françoise NGOM BOISSY   FR

    C’est une vaste campagne de promotion et d’information sur les opportunités offertes par la formation professionnelle et technique (FPT) qui se déroule actuellement dans les 5 régions Sud du Sénégal.

    10 animateurs de terrain et 10 radios locales sont mobilisés par le projet Acccès équitable à la formation professionnelle (ACEFOP), financé par l’Union européenne et mis en œuvre par LuxDev, pour informer les populations : jeunes de 15 à 35 ans, parents, leaders d’opinions sur les opportunités d’apprentissage d’un métier comme tremplin, vers la réussite socio-professionnelle.

    Tagaat Fii, Tekki Fii (Se former ici, Réussir ici)

    Des causeries communautaires, des jeux-concours, des spots radios et des émissions thématiques en studio ou décentralisées ont comme seul leitmotiv « Taggat Fii, Tekki Fii » (se former et réussir ici en wolof). Les cinq centres académiques de l’orientation scolaire et professionnelle (CAOSP), les établissements de formation professionnelle et technique, les inspecteurs de spécialité et les partenaires opérationnels du Projet des régions de Ziguinchor, Sédhiou, Kolda, Tambacounda et Kédougou participent activement à la sensibilisation et à l’information des publics cibles.

    Près de 2000 personnes ont déjà été informées par le biais de la radio, des causeries et de la page Facebook du programme Tekki Fii durant le mois d’août. La campagne se poursuivra jusqu’en fin octobre 2019 pour une rentrée qui s’annonce très orientée formation professionnelle et technique !

    Emission_RTS_Tamba.pngTambacounda – Émission radio sur l’importance de se former. Invités : le CAOSP et le président des conducteurs de motos-taxis de Tamba

    Kedougou_Causerie_Centre_Conseil_Ado.jpgKédougou – Causerie avec les jeunes du Centre Conseil Adolescent

    Kolda_Jakartamen_Causerie.jpgKolda – Causerie avec une association des conducteurs de motos-taxis

    Ziguinchor_Causerie_ASC.jpgZiguinchor – Causerie avec une association sportive et culturelle

     

     

    MedinaYoroFoula_Dinguiraye_EmissionCauserie.jpgVillage de Dinguiraye (Région de Kolda) - Causerie communautaire