Intranet access
Connect with Google Log in
Or

If you don't have a LuxDev email account




I forgot my password

Help

SEN/032
Vocational and technical training and employability

Information

Country
Senegal
LuxDev's country office
Senegal Office

Sector
Vocational Training & Access to Employment
PIC 4
2018 - 2022

Implementation period
October 2018 - December 2022
Total duration
51 months

Total budget
30,223,850 EUR
Contribution breakdown
  • Luxembourg Government
    30,223,850 EUR

Videos

  • La formation professionnelle et technique, une priorité de la Coopération Sénégal - Luxembourg

    La formation professionnelle et technique, une priorité de la Coopération Sénégal - Luxembourg

Despite the efforts done by the Senegalese government, the access to technical and vocational training currently remains weak. The training’s offer covers only circa 25% of the youth population arriving on the labour market. Besides, there is a gap between the programmes taught and the needs of the enterprises from the formal and informal market. The sector is evolving slowly and should acquire more flexibility in order to better cover the needs of the labour market.

With the programme Technical and vocational training and employability (SEN/032), the Luxembourg Cooperation aims to support the strengthening of the vocational training sector’s national policy. The programme follows the priorities of the government with a focus on the youth between 15 and 25 years old, especially the young women in the North and Centre regions of Senegal as well as the Dakar peri-urban areas.

The programme’s three main interventions areas are:

  • access to vocational training;
  • quality of the offer;
  • governance.

These interventions areas are translated into the following objectives:

  • promote a fair access to technical and vocational training within the formal and informal sectors;
  • support diversification of vocational training offer in order to adapt it to the needs of the economy, with a focus on equality of access and satisfaction of women and men’s needs;
  • work on the socio-professional inclusion of the young people from the formal and informal systems;
  • improve the technical and vocational training governance thanks to the autonomy of the public formation centres, the public-private partnership, the territorialisation of the vocational training policy and finally the contribution of the civil society.

The programme includes a specific role for the private sector and the public-private partnership as well as the involvement of the civil society.

Finally, the programme is mainly implemented under national execution via the budgeted aid. This instrument has already been used during the last cooperation programme.

The implementation by LuxDev is materialised through for the mobilisation of expertise, the capacity strengthening and the partnerships developed with the civil society involved in the sector of health and social action.

This programme, fully financed by the Luxembourg Cooperation, benefits from a budget of EUR 26,000,000 over a period of 54 months.

Latest news

  • SÉNÉGAL - Les communes engagées dans l'effort collectif contre le Covid-19

    Published on 15 June 2020    By Caroline de BOISSET   FR

    La Coopération Sénégal-Luxembourg, dans le cadre de ses appuis aux collectivités territoriales des zones Nord et Centre du Sénégal, soutient 34 communes engagées dans l’effort contre la Covid-19 en mobilisant de nombreux acteurs locaux pour la production de masques, gel hydroalcoolique et lave-mains.  

    LES COMMUNES MOBILISENT LA FORMATION PROFESSIONNELLE

    Depuis plusieurs semaines, il n’y a plus d’apprentis dans le Centre de formation professionnelle de Kaffrine. Pourtant les machines à coudre continuent à vrombir. Ce ne sont plus des boubous niveau débutant qui sont confectionnés dans le centre mais des masques de protection pour lutter contre la Covid-19. Comme à Kaffrine, en quelques jours, dans les zones Nord et Centre du Sénégal, après vérification de la conformité des échantillons aux normes sanitaires sénégalaises par les autorités médicales, 17 autres centres de formation, sous l’impulsion des maires, se sont reconvertis en atelier de production de masques contre la Covid-19.

    Un maître d’apprentissage réalise des masques en tissu lavable 

    MAÎTRES ARTISANS ET ASSOCIATIONS DE FEMMES ENGAGÉS DANS LE PROCESSUS

    Les maîtres artisans ont également été appelés à se joindre au mouvement en reconvertissant leurs ateliers (19 ateliers mobilisés) pour produire masques et lave-mains. En tout, la production de 136 000 masques a été financée par la Coopération Sénégal - Luxembourg. Devant cet effort collectif, les associations de femmes jouent aussi un rôle important en produisant des solutions de gel hydroalcoolique. La Coopération a également financé la livraison d’eau de javel, de désinfectants et de masques FFP2 distribués dans les structures de santé et autres lieux publics dans les communes. Depuis plusieurs semaines enfin, des spots radio financés par la Coopération participent à la sensibilisation des populations aux gestes barrières et au port du masque.

    LA COOPÉRATION SÉNÉGAL – LUXEMBOURG PAR TEMPS DE CRISE

    Les appuis pour la lutte contre la Covid-19 aux communes et agences régionales de développement entrent dans le cadre du quatrième Programme indicatif de la Coopération Sénégal - Luxembourg. Depuis 2003, le Luxembourg, le Ministère de la santé et de l’action sociale et le Ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle et de l’Artisanat travaillent ensemble pour améliorer le système de santé, les urgences en particulier, ainsi que les dispositifs de formation et d’apprentissage rénové au Sénégal.

     

  • SENEGAL : Apprendre un métier, le premier pas vers la réussite

    Published on 20 September 2019    By Marie-Françoise NGOM BOISSY   FR

    C’est une vaste campagne de promotion et d’information sur les opportunités offertes par la formation professionnelle et technique (FPT) qui se déroule actuellement dans les 5 régions Sud du Sénégal.

    10 animateurs de terrain et 10 radios locales sont mobilisés par le projet Acccès équitable à la formation professionnelle (ACEFOP), financé par l’Union européenne et mis en œuvre par LuxDev, pour informer les populations : jeunes de 15 à 35 ans, parents, leaders d’opinions sur les opportunités d’apprentissage d’un métier comme tremplin, vers la réussite socio-professionnelle.

    Tagaat Fii, Tekki Fii (Se former ici, Réussir ici)

    Des causeries communautaires, des jeux-concours, des spots radios et des émissions thématiques en studio ou décentralisées ont comme seul leitmotiv « Taggat Fii, Tekki Fii » (se former et réussir ici en wolof). Les cinq centres académiques de l’orientation scolaire et professionnelle (CAOSP), les établissements de formation professionnelle et technique, les inspecteurs de spécialité et les partenaires opérationnels du Projet des régions de Ziguinchor, Sédhiou, Kolda, Tambacounda et Kédougou participent activement à la sensibilisation et à l’information des publics cibles.

    Près de 2000 personnes ont déjà été informées par le biais de la radio, des causeries et de la page Facebook du programme Tekki Fii durant le mois d’août. La campagne se poursuivra jusqu’en fin octobre 2019 pour une rentrée qui s’annonce très orientée formation professionnelle et technique !

    Emission_RTS_Tamba.pngTambacounda – Émission radio sur l’importance de se former. Invités : le CAOSP et le président des conducteurs de motos-taxis de Tamba

    Kedougou_Causerie_Centre_Conseil_Ado.jpgKédougou – Causerie avec les jeunes du Centre Conseil Adolescent

    Kolda_Jakartamen_Causerie.jpgKolda – Causerie avec une association des conducteurs de motos-taxis

    Ziguinchor_Causerie_ASC.jpgZiguinchor – Causerie avec une association sportive et culturelle

     

     

    MedinaYoroFoula_Dinguiraye_EmissionCauserie.jpgVillage de Dinguiraye (Région de Kolda) - Causerie communautaire