Accédez à l'intranet
Connect with Google Connexion
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

MLI/804
ADEL - Appui au développement économique local et à la prévention des conflits dans les régions de Tombouctou et de Gao

Information

Pays
Mali
Bureau pays de LuxDev
Bureau Mali

Secteur
Développement local
PIC 3

Période d'exécution
Décembre 2019 - Novembre 2022
Durée totale
36 mois

Budget total
13 000 000 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    0 EUR
  • Commission européenne
    13 000 000 EUR

RELAC_small2.jpeg

Le projet d’appui au développement économique local et à la prévention des conflits dans les régions de Gao et Tombouctou (ADEL) s’inscrit dans la continuité des projets de relance de l’économie locale et d’appui aux collectivités dans le nord du Mali (RELAC et RELAC II), mis en œuvre par LuxDev entre janvier 2016 et novembre 2019. Il est prévu pour une durée de 36 mois avec un budget de 13 000 000 EUR.

Le projet ADEL a pour objectif global de contribuer à la stabilisation des régions de Tombouctou et Gao et à la résilience des communautés et des collectivités territoriales. Il vise le développement local et l’amélioration de la gouvernance des collectivités territoriales dans les 42 communes d’intervention des régions de Gao et Tombouctou (objectif spécifique).

Dans un contexte d’intervention fragile et une situation sécuritaire instable, plus de 100 associations et coopératives locales seront appuyées à travers la consolidation et/ou la mise en place de projets économiques dans différents domaines (agriculture, élevage, pêche, artisanat) afin de relancer et développer l’économie locale et contribuer ainsi à la stabilité et le bien-être des populations.

La formation et l’insertion dans le monde du travail, à travers l’auto-emploi et le travail salarié, sera facilité pour 2 500 jeunes femmes et hommes de la région de Tombouctou ainsi que la mise en place d’un dispositif durable d’orientation et d’insertion professionnelle.

Les populations des 42 communes appuyées bénéficieront du renforcement, en quantité et qualité, d’environ 200 réalisations de services sociaux de base (e.g. santé, éducation, eau).

Par ailleurs, la gouvernance des collectivités territoriales sera améliorée à travers le renforcement des compétences des élus et agents communaux et l’appui aux systèmes de prévention et de gestion des conflits, de manière à faciliter la cohésion sociale et contribuer à améliorer ainsi le contexte sécuritaire.

En agissant sur ces différentes composantes, ADEL appuiera la résilience des communautés et des collectivités territoriales et agira sur les causes du phénomène migratoire en :

  • répondant aux attentes sociales, à travers la relance des activités économiques, l’insertion professionnelle des jeunes, la réhabilitation des services sociaux de base; et 
  • en légitimant les structures décentralisées et déconcentrés de l’État, à travers le soutien et la collaboration directe mais aussi l’établissement des relations constructives entre celles-ci et les populations.

Pour ce faire, le renforcement des capacités des acteurs et l’intégration systématique des modalités et actions spécifiques aux besoins des femmes, constitueront les principaux thèmes transversaux du projet.

Les stratégies de mise en œuvre des actions du projet s’inspirent des résultats du RELAC, dont l’approche à la demande, inclusive et responsabilisante, a permis d’opérer dans un contexte difficile et d’atteindre des résultats tangibles et durables, parmi lesquels certains sont à consolider.

LuxDev assurera la gestion en régie du projet selon ses propres procédures, tout en responsabilisant les différents acteurs, publiques et privés, dans la mise en œuvre des activités et en faisant preuve d’une grande flexibilité afin de s’adapter à la fragilité et volatilité du contexte d’intervention.

Enfin, un système adéquat de suivi/évaluation et de communication sera mis en place pour assurer le pilotage du projet et sa redevabilité vis-à-vis des différentes parties prenantes.

Dernières nouvelles

  • MALI - Ouverture d’un dispositif d’orientation et d’insertion professionnelle

    Publié le 11 Décembre 2020    Par Catherine Ukelo   FR

    Lancé dès le mois de décembre 2019, le projet d’Appui au Développement Economique Local et à la prévention des conflits dans les régions de Gao et Tombouctou (UE-ADEL) déploie progressivement ses activités dans l’objectif global de contribuer à la stabilisation de ces deux régions et à la résilience de ses populations. Mis en œuvre par LuxDev, l’Agence luxembourgeoise pour la coopération au développement et financé par l’Union européenne, le projet a associé les compétences de Swisscontact pour contribuer à l’insertion professionnelle des jeunes dans la région de Tombouctou. 


    © Youssouf Dolo, LuxDev.

    C’est dans ce contexte que son équipe a graduellement lancé, dès la fin du mois de septembre 2020, l’ouverture de 12 bureaux d’orientation et d’insertion professionnelle dans la région de Tombouctou.

    Ces bureaux font partie du dispositif d’orientation et d’insertion professionnelle  présent à travers 5 cercles de la région de Tombouctou (Tombouctou, Diré, Goundam, Gourma-Rharous et Niafunké). Animés par un conseiller ou une conseillère d’orientation, les 12 bureaux de ce nouveau dispositif  (également présent depuis 2015 dans plusieurs autres régions du pays) accueille les jeunes hommes et jeunes femmes âgés entre 15 et 40 ans qui s’interrogent sur leur avenir professionnel.

    Qu’ils soient diplômés ou sans qualification, sans emploi ou en sous-emploi, les jeunes habitants la région de Tombouctou s’y rendent afin de bénéficier d’une palette de services assurés par les conseillers d’orientation :

    • information sur les métiers porteurs ;
    • opportunités d’insertion ; 
    • formations disponibles ; et
    • aide à la recherche d’un emploi ou d’un stage. 

    ​Accompagnés individuellement tout au long de leur parcours d’insertion, les jeunes bénéficient des appuis-conseils nécessaires à la conception de leur projet professionnel et se dirigent vers des formations ou des activités économiques en concordance avec les besoins du marché.

    Le projet UE-ADEL prévoit la formation professionnelle de 2 500 jeunes âgés entre 15 et 40 ans et l’insertion professionnelle de 2 000 d’entre eux, majoritairement via l’auto-emploi. 

     

    «Cette publication a été produite avec le soutien financier de l’Union européenne. Son contenu relève de la seule responsabilité de LuxDev et ne reflète pas nécessairement les opinions de l’Union européenne»;