Accédez à l'intranet
Connect with Google Connexion
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

LAO/338
Programme de développement local

Information

Pays
Laos
Bureau régional de LuxDev
Bureau Asie

Secteur
Développement socio-économique
PIC 5
2023 - 2027

Période d'exécution
Janvier 2023 - Décembre 2027
Durée totale
60 mois

Budget total
33 930 000 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    27 000 000 EUR
  • SDC
    6 930 000 EUR

Fiches projets

Le résultat attendu du programme de développement local LAO/338 est l'amélioration du bien-être de la population laotienne, sans laisser personne de côté. Ce résultat reflète les priorités du 9e plan national de développement socio-économique 2021-2025 du gouvernement lao, ainsi que les objectifs du Programme indicatif de coopération V (PIC V) d'aide et de développement du Luxembourg et du programme de coopération pour la région du Mékong (2022-2025) de la Direction suisse du développement et de la coopération (DDC), qui financent conjointement le programme.

Le programme de développement local s'appuiera sur les relations de travail étroites qui ont été établies dans le cadre du précédent programme LAO/030 avec le ministère de la Planification et de l'Investissement, en particulier le département de la planification et ses agences d'exécution dans les quatre provinces cibles. Il continuera à encourager la planification participative et à canaliser les ressources du programme vers la réalisation des priorités au niveau des districts et des villages. L'accent mis sur le développement des capacités au niveau national, mais surtout au niveau infranational, aidera les autorités centrales, provinciales, de district et de village à améliorer les services publics au profit des communautés locales. En améliorant les capacités à tous les niveaux et en s'engageant dans un dialogue politique, le programme LAO/338 entend atténuer certaines des menaces qui pèsent sur les communautés rurales du Laos, notamment l'insécurité foncière, la déforestation et les faibles résultats en matière d'éducation. 

Le budget total est de 33 930 000 EUR pour une période de cinq ans de 2023 à 2027. Tout en renforçant les capacités des agences centrales concernées, le programme LAO/338 se concentrera sur les villages et districts les plus pauvres des provinces de Bokeo, Vientiane, Bolikhamxay et Khammouane, et étendra ses opérations pour couvrir environ 20 districts et 315 villages.

Pour atteindre le résultat mentionné ci-dessus, le programme LAO/338 a utilisé la méthodologie de la théorie du changement pour identifier trois changements intermédiaires avec des domaines d'intervention prioritaires comme suit :

  • des opportunités socio-économiques pour des moyens de subsistance durables sont créées pour la population laotienne, ne laissant personne de côté. Des opportunités agricoles productives (qu'elles soient commerciales ou de subsistance) sont créés pour les hommes et les femmes. Ce changement intermédiaire englobe également des interventions dans les domaines de la nutrition et de la santé, de la sécurité foncière et de l'adaptation au changement climatique, de la finance inclusive, de la coopération avec le secteur privé pour améliorer l'accès au marché et du soutien au développement des capacités pour améliorer les compétences agricoles et commerciales. Des partenariats sont maintenus avec deux organisations non gouvernementales basées au Luxembourg, à savoir ADA (spécialisée dans la finance inclusive) et Caritas (spécialisée dans le développement communautaire), ainsi qu'avec des associations locales à but non lucratif ;
  • la population laotienne a accès à des services publics améliorés et plus résistants, notamment aux infrastructures fournies par les autorités de district. Un guichet de financement annuel de district sera introduit, grâce auquel les districts cibles (avec le soutien de la province et sous supervision) reçoivent une enveloppe budgétaire sécurisée basée sur un certain nombre de critères, notamment la taille de la population, pour mettre en œuvre des actions prioritaires dans les domaines clés de l'éducation, de l'eau, de l'assainissement et de l'hygiène, ainsi que des routes de desserte, conformément aux plans de développement du district ;
  • la population laotienne a accès à des services améliorés et plus résilients au niveau des villages. Le processus participatif de planification du développement des villages établi dans le cadre du projet LAO/030 continue à être soutenu afin d'identifier et de hiérarchiser les besoins des villages. Ces plans villageois seront soutenu par un fonds de développement villageois afin de répondre aux priorités communautaires en matière de réhabilitation / entretien des infrastructures, de crédit et de développement des capacités, entre autres.

Les actions visant à maximiser l'efficacité et l'efficience du programme LAO/338 sont les suivantes :  

  • assurer l'alignement sur les stratégies nationales actuelles et à venir ;
  • utiliser les lignes directrices et les systèmes gouvernementaux existants pour la passation des marchés et le suivi ;
  • promouvoir l'appropriation locale par le biais du processus de hiérarchisation des activités au niveau des districts et des villages ;
  • collaborer avec d'autres donateurs pour éviter les doubles emplois ;
  • adopter une approche flexible de la budgétisation pour récompenser les villages et les districts performants ; et
  • mettre en place des systèmes de suivi et d'évaluation solides qui permettent le retour d'information et l'apprentissage.

Dernières nouvelles

  • LAOS - Cooperating for the provision of Non-Formal Vocational Skills Development in Agriculture and Forestry

    Publié le 20 Décembre 2023    Par Anaïs LOGIER   EN

    On 13 and 14 December 2023, the Ministry of Education and Sports (MoES) Department of Non-Formal Education (DNFE), together with the Ministry of Agriculture and Forestry (MAF) Department of Agricultural Extension and Cooperatives (DAEC), supported by Skills for Tourism, Agriculture and Forestry (STAF) Programme (LAO/336), held a workshop to identify opportunities for inter-departmental cooperation for the provision of non-formal and informal agriculture and forestry vocational skills development (VSD). 

    The workshop was chaired by Mr Nouphanh Outsa, Director-General, MoES Department of Technical and Vocational Education, and co-chaired by Mr Sengaloun Boutsady, Deputy Director-General, MoES DNFE and Dr Phanxay Ingxay, Deputy Director-General, MAF DAEC. Workshop participants included representatives of provincial non-formal education centres, as well as provincial agriculture and forestry offices.

    The workshop had two objectives: 

    • to introduce the agriculture and forestry components of the STAF Programme to public non-formal and informal VSD providers in Lao PDR;
    • and to establish a foundation for cooperation in non-formal and informal VSD delivery.

    Following presentations of the STAF Programme (and the Local Development Programme (LAO/338) with which the STAF Programme collaborates), a discussion panel comprising Mr Nouphanh Outsa, Mr Sengaloun Boutsady, Dr Phanxay Ingxay, and Mr Phetsamon Thanasack, Deputy Director-General, MAF Department of Organisation and Personnel, delved into the specific roles, responsibilities, and challenges encountered by different departments and ministries in delivering non-formal and informal VSD in agriculture and forestry. The afternoon session saw participants divided into three groups to discuss their 2024 activity plans for non-formal and informal agriculture and forestry VSD.

    On the second day, participants were grouped by provinces (Bokeo, Luang Prabang, Vientiane, Khammouane and Bolikhamxay) to discuss and encourage potential synergies among stakeholders within each province to execute activity plans.

    During the workshop, a noticeable convergence emerged in the 2024 workplans of the DNFE and DAEC (and their provincial representatives) further underlining the importance of coordination mechanisms and ongoing dialogue to prevent duplication of effort and optimisation of benefits for people in rural communities. With a shared commitment to coordination and dialogue, the MoES and the MAF are confident that joint efforts will be undertaken, maximising the impact of non-formal and informal VSD in the agriculture and forestry sectors in Lao PDR. 

    The LAO/336 - Skills for Tourism, Agriculture and Forestry Programme is co-financed by Laos, the Grand Duchy of Luxembourg, Switzerland and the European Union, and implemented by the Lao Ministry of Education and Sports and LuxDev, the Luxembourg Development Cooperation Agency.

  • LAOS - Les gouvernements du Laos, du Luxembourg et de la Suisse lancent une nouvelle phase du programme de développement local

    Publié le 10 Octobre 2023    Par Nicolas TASCH   FR EN

    Représentant les gouvernements du Laos, du Luxembourg et de la Suisse, le ministère de la Planification et de l'Investissement, l'ambassade du Luxembourg au Laos et la Direction du développement et de la coopération suisse (SDC) ont convoqué une réunion de comité de pilotage pour clôturer officiellement le Programme de développement local pour Bokeo, Bolikhamxay, Khammouane et la province de Vientiane (LAO/030) et lancer une nouvelle phase.

    Le nouveau programme LAO/338 est cofinancé par les gouvernements du Laos, du Luxembourg et de la Suisse, avec une généreuse subvention de 33 MEUR, et mis en oeuvre par LuxDev et le ministère de la Planification et de l'Investissement. Il vise à favoriser un développement inclusif dans 226 villages cibles à travers 17 districts de 2023 à 2027.

    De gauche à droite : Thomas LAMMAR, chargé d'affaires, ambassade du Luxembourg ; Phonevanh OUTHAVONG, vice-ministre, ministère de la Planification et de l'Investissement ; Jean-Gabriel DUSS, directeur régional, SDC.

    La réunion du comité de pilotage du programme a été présidée par la vice-ministre de la Planification et de l'Investissement, Mme Phonevanh OUTHAVONG, et coprésidée par le chargé d'affaires de l'ambassade du Luxembourg au Laos, M. Thomas LAMMAR, et le directeur régional de SDC, M. Jean-Gabriel DUSS. Plus de 70 représentants du gouvernement central, des provinces et des districts, ainsi que des organisations partenaires du développement ont également participé à la réunion.

    La réunion du comité de pilotage du programme a examiné les résultats du programme prédécesseur du LAO/338, le LAO/030, qui a été mis en œuvre entre 2016 et 2022 avec un financement total de 32,4 MEUR et qui a bénéficié à environ 150 000 personnes. L'évaluation finale a conclu que, malgré les défis rencontrés au cours de la période de mise en œuvre, en particulier due à la propagation du COVID-19, le projet a été très fructueux. Parmi les principales réalisations, on peut citer la mise en oeuvre de 3 588 projets communautaires par le biais de fonds de développement villageois, la mise en place de 46 systèmes de crédit appartenant à la communauté qui ont permis de créer des emplois et d'augmenter les capacités de production, la construction et la rénovation de 396 écoles, de systèmes d'approvisionnement en eau et autres infrastructures locales, ainsi que le développeement de campagnes de formation et de sensibilisation dans 90 villages et le renforcement des capacités des fonctionnaires des gouvernements central et provinciaux.

    L'orientation du nouveau programme

    Le nouveau programme quinquennal, qui couvre la période 2023-2027, se concentre sur trois domaines d'intervention :

    • la création d'opportunités socio-économiques pour des moyens de subsistance durables ;
    • l'accès à des services publics améliorés et plus résilients ; et
    • l'accès à des services améliorés et plus résilients au niveau des villages.

    Son objectif est d'améliorer encore les moyens de subsistance des habitants des communautés rurales en renforçant leurs capacités à gérer les ressources naturelles, à améliorer la productivité agricole et à développer des activités génératrices de revenus. Le programme de développement local devrait bénéficier à plus de 172 000 personnes par le biais de fonds de développement villageois et à plus de 750 000 personnes par le biais d'investissements dans les infrastructures locales.