Accédez à l'intranet
Connect with Google Connexion
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

LAO/336
Renforcement des compétences en tourisme, agriculture et sylviculture

Information

Pays
Laos
Bureau régional de LuxDev
Bureau Régional De Vientiane

Secteur
Formation et Insertion professionnelles
PIC 5
2023 - 2027

Période d'exécution
Décembre 2022 - Novembre 2027
Durée totale
60 mois

Budget total
25 180 000 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    10 000 000 EUR
  • SDC
    8 180 000 EUR
  • UE
    7 000 000 EUR

Avec des taux de scolarisation et d’achèvement des études toujours faibles et une participation encore plus faible à l'enseignement professionnel supérieur, les niveaux d'éducation et de compétences au Laos continuent d'être inférieurs à ceux de ses voisins régionaux, ce qui réduit la compétitivité économique et les perspectives de croissance du pays.

Le programme LAO/336, d’une durée de cinq ans (2023-2027), se concentre sur deux domaines clés de la croissance économique future du Laos :

  • le secteur du tourisme et de l'hôtellerie ;
  • le secteur de l'agriculture et de la sylviculture.

Ces deux secteurs clés sont directement pertinents et importants pour un grand nombre de travailleurs et d'entrepreneurs parmi les plus pauvres, les plus défavorisés et les plus vulnérables. Ces secteurs offrent également un potentiel important pour la croissance et l'innovation verte et numérique.

L'industrie du tourisme a été durement touchée par la pandémie de Covid-19, avec une diminution significative de l'emploi. Toutefois, à mesure que l'industrie se redressera au cours des cinq prochaines années, une offre de diplômés de qualité garantira une augmentation continue du profil de compétences du secteur, renforçant ainsi la compétitivité régionale et internationale du Laos en tant que destination touristique.

Les secteurs de l'agriculture, de l'agro-industrie et de la transformation, et de la sylviculture restent des moteurs économiques majeurs dans les quatre provinces cibles. Ces secteurs emploient non seulement un grand nombre de femmes, d'hommes et de jeunes, mais soutiennent également un grand nombre de micro-entreprises et de petites entreprises, fournissant des services en amont et en aval des chaînes de valeur respectives. Avec la levée des contrôles sur le commerce et la circulation, soutenue par les investissements dans les principales liaisons routières et ferroviaires avec la Chine, la Thaïlande et le Vietnam, ces secteurs devraient connaître une croissance significative dans les années à venir, axée sur les exportations.

Le programme est donc idéalement placé pour veiller à ce que les personnes et les communautés défavorisées des zones rurales du Laos disposent des compétences et des capacités nécessaires pour tirer parti de cette croissance et pour faire en sorte que le développement économique rural qui en découle soit à la fois inclusif et équitable.

L'accent géographique sera mis sur les quatre provinces prioritaires de Bolikhamxay, Bokeo, Khammouane et Vientiane. Le soutien au renforcement du développement des compétences professionnelles (DCP) dans le domaine du tourisme et de l'hôtellerie s'étendra au-delà de ces provinces à toutes celles où le tourisme est un moteur économique essentiel. Les activités de soutien à l'agriculture et à la sylviculture s'étendront également à la province de Luang Prabang, où une croissance significative est observée dans ces secteurs.

Les interventions viseront nécessairement le soutien et le développement des capacités d'un large éventail de parties prenantes du DCP, y compris les prestataires de DCP publics et privés, les principaux employeurs et acteurs de la chaîne de valeur dans les secteurs clés, ainsi que les agences gouvernementales nationales et provinciales ayant des mandats liés au DCP. En outre, les ministères compétents et les organisations de masse partenaires seront mobilisés pour soutenir et renforcer la pertinence des services.

Les bénéficiaires finaux sont les milliers de jeunes femmes et de jeunes hommes qui reçoivent des services de DCP, ainsi que les demandeurs d'emploi qui suivent une formation et un accompagnement en vue d'un emploi indépendant et d'une meilleure employabilité. Une priorité particulière sera accordée au renforcement de l'accès au DCP pour les femmes et les filles, les minorités ethniques et les personnes handicapées.

Le programme LAO/336 se concentre sur cinq changements intermédiaires clés en vue d'un système de DCP amélioré et mieux adapté à l'industrie :

  • les services de DCP et leur prestation sont pertinents et de bonne qualité ;
  • la demande de services de DCP de qualité augmente parmi les employeurs, les demandeurs d'emploi et les entrepreneurs ;
  • l'investissement dans les services de DCP, y compris dans les communautés défavorisées, est plus rentable ;
  • la population laotienne, y compris les communautés défavorisées, a accès aux services de DCP ;
  • la population laotienne est consciente des possibilités d'obtenir un emploi sûr et décent.

Cette approche est complétée par l'investissement collaboratif de multiples partenaires de développement, dont la Coopération luxembourgeoise, la Direction suisse du développement et de la coopération et l'Union européenne.