Accédez à l'intranet
Connect with Google
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

BKF/018
Programme d’Appui à la Politique sectorielle d’Enseignement et de Formation techniques et professionnelles au Burkina Faso

Information

Bureau régional de LuxDev
Ouagadougou

Secteur
Formation et Insertion professionnelles
PIC 2
2008 - 2015

Période d'exécution
Juillet 2012 - Juillet 2017
Durée totale
61 mois

Budget total
23 800 000 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    10 000 000 EUR
  • Contribution de l’Etat du Burkina Faso
    7 000 000 EUR
  • Contribution de la Coopération française (AFD)
    5 000 000 EUR
  • Contribution de la Coopération autrichienne
    1 800 000 EUR

Videos

  • Interview Yann Nachtman

    Ces dernières années, la Coopération luxembourgeoise a résolument changé sa façon de travailler au Burkina Faso. En évoluant vers l’approche sectorielle, le rôle de LuxDev s’est également transformé de façon significative.

    Entretien avec Yann Nachtman, Chargé de Programme au Bureau régional de LuxDev à Ouagadougou.

Évaluation prospective

Pour la Coopération luxembourgeoise, le programme BKF/018 est innovateur à plus d'un titre. D'une part, il marque encore une fois l'intérêt porté au secteur de la Formation professionnelle au Burkina Faso. D'autre part, il s'insère dans une nouvelle approche qui consiste à soutenir la politique nationale du pays dans la mise en place de sa stratégie. De plus, c'est une démarche originale car elle est faite conjointement avec d'autres bailleurs de fonds, en l'occurrence la Coopération française et la Coopération autrichienne.

Le programme va principalement renforcer les capacités des institutions nationales liées à la formation professionnelle à travers une assistance technique qui pourra donner un appui dans divers domaines : gestion, ressources humaines, développement de curricula, etc.

Un fonds commun permettra de financer de nombreuses activités et de soutenir principalement le Fonds d'Appui à la Formation professionnelle et à l'Apprentissage (FAFPA) qui est l'outil de référence pour le Gouvernement burkinabè dans ce domaine.

Ce programme, ambitieux s'il en est, a démarré en 2012 et se poursuivra sur les cinq prochaines années. D'ores et déjà, d'autres bailleurs de fonds comme la Coopération suisse et la Coopération taiwanaise ont montré leur intérêt à rejoindre le groupe des bailleurs de fonds.

Avec le projet BKF/011 qui prendra fin en 2013 et ce nouveau programme,  la Coopération luxembourgeoise se place désormais en chef de file du secteur au Burkina Faso.