Accédez à l'intranet
Connect with Google Connexion
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

NIG/029
Eau et assainissement

Information

Pays
Niger
Bureau pays de LuxDev
Bureau Niger

Secteur
Eau et Assainissement
Agence d'exécution partenaire
Ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement
PIC 4
2022 - 2026

Période d'exécution
Juillet 2022 - Juillet 2027
Durée totale
60 mois

Budget total
40 000 000 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    40 000 000 EUR

L’accès et la gestion des ressources en eau constituent des enjeux majeurs au Niger, tant pour l’amélioration des conditions de vie des populations qu’en prévention des conflits mais également pour le développement économique.

Dans ce contexte, le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement a mis en place le programme sectoriel de l’eau et de l’assainissement (PROSEHA) 2016-2030. La Coopération luxembourgeoise, partenaire de référence dans la mise en œuvre de ce programme depuis plusieurs années, renouvelle son appui à travers le programme NIG/029 adressant la thématique eau et assainissement du PIC IV entre le Luxembourg et le Niger.

Aligné sur les politiques et stratégies nationales, le programme « Eau et assainissement », contribue à améliorer l’accès à une eau propre et à l’assainissement en s’articulant autour de quatre changements principaux :

  • l’accès universel et équitable à l’eau potable en milieu villageois, en particulier pour les usagers les plus vulnérables ;
  • l’accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d’hygiène et d’assainissement, en particulier pour les femmes et les filles ;
  • la gestion équitable et durable des ressources en eau au niveau national et au niveau local et
  • l’accès de tous à l’eau, préservant la cohésion sociale et la mobilité des personnes et du bétail en milieu pastoral.

Afin d’adresser ces différents aspects et conformément à l’approche programme qui le caractérise, les appuis du NIG/029 sont financés en grande partie à travers le mécanisme commun de financement (MCF), un fonds multi-bailleurs dont la Coopération luxembourgeoise a fortement contribué à la mise en place à partir de 2016 et qui a fait la preuve de son efficacité.

Le renforcement de capacités constitue l’autre dimension fondamentale du NIG/029. L’enjeu est de renforcer l’ensemble des acteurs, y compris les professionnels du secteur, qui garantissent la pérennité des services eau et assainissement, de la GIRE et de l’hydraulique pastorale au niveau local et au niveau national. Un accent particulier est mis sur le renforcement des services déconcentrés de l’État, des collectivités territoriales et des opérateurs privés et institutions publiques.

Concernant les aspects transversaux, le NIG/029 apporte une attention particulière à la dimension genre, à la fois en termes de stratégies d’intervention, d’activités mais aussi dans le dispositif de suivi-évaluation (S&E) qui sera doté d’une capacité à suivre des indicateurs sexo-spécifiques permettant de mesurer effectivement les résultats et impacts liés au genre. L’environnement et le changement climatique feront également l’objet d’une attention particulière à travers le développement de la GIRE et l’intégration systématique de l’approche « Do no harm » dans la planification des infrastructures. Enfin, dans un contexte sécuritaire complexe, l’approche triple Nexus humanitaire-développement-paix viendra renforcer le programme afin de mieux prendre en compte les conséquences d’une crise multiforme et d’apporter des réponses plus adaptées.

À destination des populations en milieu rural et en particulier les groupes vulnérables, notamment les femmes et les filles ainsi que les habitants des espaces pastoraux, le programme intervient pour une durée de cinq ans sur tout le territoire national. Il bénéficie également aux professionnels du secteur de l’eau et de l’assainissement tant dans le secteur public que privé afin de garantir la viabilité de l’écosystème et les synergies autour du service public de l’eau durable, équitable et pourvoyeur d’emploi.

Dernières nouvelles

  • NIGER - Le Luxembourg renouvelle son appui au secteur de l'eau, de l'hydraulique et de l'assainissement

    Publié le 25 Octobre 2022    Par NIG/026   FR

    Dans le cadre du PIC IV Niger - Luxembourg signé en 2021, un nouveau programme d’appui eau et assainissement a été formulé et lancé en 2022 : le NIG/029.

    Extension du réseau d’eau potable dans le village de Talcho, département de Filingué

    Au Niger, le Luxembourg intervient dans le secteur de l’eau potable et de l’assainissement depuis 2013. Cet appui est alors initié avec une première contribution de deux millions EUR au Programme d’appui au secteur de l'eau et de l'assainissement - Phase II (PASEHA II - programme d’appui danois basé sur le développement progressif de l’approche programme) dans le cadre du PIC II, mis en œuvre par LuxDev dans les régions de Zinder et Diffa. Parallèlement, une action ponctuelle mais pilote est réalisée dans la commune de Kieché (système d’alimentation en eau potable multi-villages), à travers le projet de développement rural dans la région de Dosso.

    À la suite de la mise en œuvre du PASEHA II, le Luxembourg s’engage avec détermination dans l’approche programme et le PIC III, signé en septembre 2015, confirme cet engagement dans le secteur de l’eau et de l’assainissement avec :

    • la création du Mécanisme commun de financement (MCF), dispositif national de financement du Programme sectoriel eau, hygiène et assainissement (PROSEHA), pour contribuer aux investissements prévus dans le PROSEHA 2016-2030 ;
    • le renforcement des capacités et appui institutionnel des acteurs sectoriels.

    Sur les 12 millions EUR initialement programmés, c’est finalement un total de 40 millions EUR qui aura été versé au MCF de 2017 à 2021, et plus de 80 millions EUR en comptant les contributions des autres partenaires techniques et financiers, notamment le Danemark, les Pays-Bas et l’Union européenne. On voit ici l’effet de levier important que l’action de la Coopération luxembourgeoise a fait naître dans le secteur de l’eau et de l’assainissement au Niger. De l’approche projet à l’approche programme, ses interventions ont donc évolué au fil des années, s’inscrivant toujours davantage dans les stratégies nationales.

    Le programme NIG/029

    Dans la poursuite des efforts entamés, la Coopération luxembourgeoise renouvelle aujourd’hui son soutien au secteur de l’eau et de l’assainissement avec le programme NIG/029 - Eau et assainissement. D’une durée de cinq ans (2022-2027), le programme est doté d’un budget de 40 millions EUR et interviendra sur l’ensemble du territoire national.

    Élève buvant à un robinet aménagé dans une école à Bardouga, département de Ouallam

    Le programme NIG/029 s’inscrit dans la continuité des précédents PIC en soutien au PROSEHA qui constitue le programme de référence dans ce secteur, avec le Plan d’action national de gestion intégrée des ressources en eau (PANGIRE). Parfaitement aligné sur ce plan d'action, le NIG/029 contribue à l’atteinte de la cible n°6 des Objectifs de développement durable au travers de quatre changements principaux :

    • l’accès universel et équitable à l’eau potable en milieu villageois, en particulier pour les usagers les plus vulnérables ;
    • l’accès de tous, dans des conditions équitables, à des services d’hygiène et d’assainissement, en particulier pour les femmes et les filles ;
    • la gestion équitable et durable des ressources en eau au niveau national et au niveau local et
    • l’accès de tous à l’eau, préservant la cohésion sociale et la mobilité des personnes et du bétail en milieu pastoral.

    L’approche programme se poursuivra en visant l’alignement le plus complet possible avec les stratégies et politiques nationales. Dans cette dynamique, le MCF constitue un des acquis majeurs du PIC III. Mis en place par le ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement en 2017 avec le soutien de la Coopération luxembourgeoise, il regroupe aujourd’hui six partenaires techniques et financiers et l’État du Niger.

    Tout en se plaçant dans la continuité et la consolidation des interventions précédentes dans le secteur, le NIG/029 comporte plusieurs évolutions significatives, dont notamment :

    • la prise en compte de l’approche Nexus humanitaire-développement-paix dont 2,5 % des ressources financières seront consacrées ;
    • la promotion d’une approche orientée vers les services (et leur pérennité) ainsi qu’une plus forte implication du secteur privé garant de la viabilité des investissements du secteur ;
    • la volonté de donner plus de poids à l’assainissement, à la gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) et à l’hydraulique pastorale.

    Puits pastoral aménagé dans la région de Tillaberi

    Les bénéficiaires du programme

    Les bénéficiaires sont les populations qui bénéficieront d’un accès amélioré à l’eau potable, en milieu villageois comme pastoral, et à l’assainissement, et de ressources en eau mieux valorisées et mieux gérées. Les groupes vulnérables, et en particulier les femmes, ainsi que les habitants des espaces pastoraux sont ciblés en priorité.

    Les professionnels du secteur de l’eau et de l’assainissement bénéficeront également du programme à travers l’assistance technique et le renforcement de capacités : les agents du ministère de l’Hydraulique et de l’Assainissement et des Directions régionales de l’Hydraulique et de l’Assainissement ; les agents communaux ; les agents des collectivités territoriales ; les institutions publiques du secteur ainsi que les opérateurs privés.  

    Le programme NIG/029 - Eau et assainissement est financé par le Grand-Duché de Luxembourg et mis en œuvre par LuxDev, l'agence luxembourgeoise pour la Coopération au développement.