Accédez à l'intranet
Connect with Google
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

CVE/078
Appui au Plan d’Action national pour la Gestion intégrée des Ressources hydriques

Information

Pays
Cabo Verde
Bureau régional de LuxDev
Praia

Secteur
Eau et Assainissement
Agence d'exécution partenaire
Agence nationale de l’Eau et de l’Assainissement (ANAS) et Aguabrava
PIC 3
2011 - 2015

Période d'exécution
Mai 2012 - Mai 2016
Durée totale
48 mois

Budget total
12 994 000 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    12 320 000 EUR
  • Aguabrava
    264 800 EUR
  • Municipalités
    241 200 EUR
  • MAHOT
    168 000 EUR

Le secteur de l’Eau et de l’Assainissement est d’une importance fondamentale pour le Cabo Verde, compte tenu des fortes contraintes qui pèsent sur les ressources en eau de l’archipel. L’approvisionnement en eau et l’accès à un assainissement adéquat ont donc toujours constitué des axes prioritaires de la coopération entre le Grand-Duché de Luxembourg et le Cabo Verde.

La visée stratégique du projet CVE/078 est de mettre en pratique la gestion intégrée des ressources hydriques, qui est le principe organisateur de la réforme en cours. Il est porteur de l’approche sectorielle, et se compose de quatre volets distincts et soigneusement articulés entre eux, qui visent chacun à renforcer un niveau opérationnel du secteur à travers un partenaire spécifique.

Au niveau national, le projet renforce la gouvernance sectorielle en promouvant des mécanismes conjoints de coordination, de planification et de partage de connaissances (e-learning) sous la responsabilité du Ministère de l’Environnement et de la Décentralisation (MAHOT) et de la nouvelle Agence nationale de l’Eau et de l’Assainissement (ANAS).

Par ailleurs, le projet appuie de façon directe l’opérationnalisation du département de l’assainissement  de l’ANAS,  et plus particulièrement des solutions dites « hors réseaux », ce qui se traduit par la mise en œuvre en collaboration avec des organisations non gouvernementales (ONGs) d’une vaste campagne (PromoSan) de construction de toilettes écologiques et d’éducation communautaire à la santé environnementale au bénéfice de familles et d’écoles identifiées dans les zones les plus vulnérables des îles de Santiago, Brava et Fogo.

Au niveau des opérateurs intermunicipaux, le projet appuie l’entreprise AGUABRAVA qui gère la mobilisation et la distribution de l’eau potable dans les îles de Brava et de Fogo, ce qui implique des investissements en infrastructures importants pour l’extension du réseau de distribution ainsi que la mise en place d’un important parc photovoltaïque destiné à diminuer la facture d’eau.

Sur le plan local, le projet appuie l’Association nationale des Municipalités (ANMCV) afin d’accompagner et de renforcer les capacités des acteurs municipaux  pour la mise en œuvre de la Réforme, notamment sur les thèmes de la gestion de l’Eau et de l’Assainissement, de la coordination intersectorielle et la mobilisation locale (Santé, Éducation, Environnement, milieu associatif).  Les 11 municipalités des zones d’intervention directe du projet, Santiago, Brava et Fogo, bénéficient en outre d’un appui technique spécifique pour renforcer leurs bureaux sectoriels et encadrer des formations à distance sur les thèmes prioritaires.  

Dernières nouvelles

  • Cabo Verde – Lancement des premières salles de bains « PromoSan »

    Publié le 23 Mars 2016    Par Norbert Hagen   FR

    Le projet CVE/078 de la Coopération luxembourgeoise au Cabo Verde vient de remettre les premières salles de bains construites selon le nouveau standard « PromoSan ». Les  bénéficiaires des installations sanitaires sont très satisfaits. La remise sur l’île de Fogo s’est réalisée en présence de représentants du ministère de l’environnement (Maître d’Ouvrage), des communes, des responsables du projet ainsi que  des entreprises de construction.

    La remise est la dernière étape d’un long processus de concertation à différents niveaux, dont l’objectif est de développer un modèle standard d’installations sanitaires domiciliaires (appelé « casa de banho ») appliqué au Cabo Verde. En ce moment, la Coopération luxembourgeoise finance la construction de 717 salles de bains pour 3 300 bénéficiaires au total. La première pierre a été lancée en octobre 2015 en présence du ministre de l’environnement.

    Les salles de bains disposent de systèmes qui permettent à la fois de protéger l’environnement et de réutiliser les eaux grises (eaux de de lavage). Elles  se composent d’un WC, d’un lavabo, d’une douche, d’une fosse septique, d’un puits absorbant et d’un dispositif de captation des eaux grises.

    Les bénéficiaires sur les trois îles d’intervention du projet (Santiago, Fogo et Brava) ont été choisis lors d’un processus de sélection réalisé en coopération avec les représentants des municipalités  afin d’identifier les couches les plus vulnérables, entre autres, des ménages  dont les femmes sont chefs de familles et/ou comptant des enfants en bas âge ou des personnes âgées. Les personnes atteintes d'un handicap moteur auront droit à un système sanitaire adapté à leurs besoins.

    Les premières salles de bains ont été remises aux bénéficiaires de chacune des trois communes de Fogo, de la municipalité de Brava et des cinq municipalités de Santiago. Ils ont participé à la réception provisoire des salles de bains et en ont officiellement reçu les clés, après la coupure symbolique du ruban, en présence des membres de la famille et des voisins, avec une émotion visible en remerciant chaleureusement les personnes concernées présentes.

    Afin de garantir la bonne utilisation et la préservation des installation et obtenir un changement de comportement, les membres des familles bénéficiaires participent à un programme d‘activités d’Information, d’Éducation et de Communication (IEC). Le projet contribuera de cette façon à une meilleure durabilité de l’investissement réalisé.

    Le groupe de théâtre pédagogique engagé a rencontré un grand succès, offrant un apprentissage amusant aux enfants des écoles situées dans les zones concernées par le projet.

    Acte de remise d’une salle de bains à une bénéficiaire de São Miguel en présence de représentants de la Commune, de LuxDev et de l’ONG chargée de l’IEC.

    Remise des clés par la Directrice générale de la Programmation du Ministère (DGPOG/MAHOT).

    La famille bénéficiaire avec les représentants de la commune, du ministère et de LuxDev.

    Une salle de bains construite avec quatre parois de type A (sans accès au réseau d’eau potable public).

    Le théâtre pédagogique en action à l'école de Monte Grande, Fogo.

    Lancement de la première pierre en présence de du ministre de l’environnement et le Chargé d’Affaires.

  • Cap-Vert: Promotion de l’assainissement domestique et de la santé environnementale pour les populations vulnérables

    Publié le 22 Juillet 2014    Par Jean-Louis Lambeau   FR

    La coopération luxembourgeoise appuie la création du Département d’Assainissement de l’Agence Nationale de l’Eau et de l’Assainissement (ANAS) pour la mise en œuvre d’une vaste campagne nationale pour garantir à chaque famille du Cap-Vert, et en particulier, les plus vulnérables, l’accès à un dispositif d’assainissement durable et de qualité.

    Le 16 Juillet 2014, le premier Ministre du Cap-Vert, José Maria Neves, a officiellement lancé cette campagne intitulée « PromoSan – no campo e na cidade, saneamento e prioridade », tout en inaugurant les nouvelles installations de l’école de Cutelo Branco, dans la municipalité de Sao Domingos qui abrite actuellement l’expérience-pilote qui sera ensuite capitalisée et étendue aux îles de Fogo, Brava et Santiago.

    Le premier Ministre a souligné lors de son discours, d’une part, l’importance des innovations technologiques – les « modules éco-sanitaires » - développée par l’ANAS avec l’appui de LuxDev, d’autre part, le rôle central de l’enfant et de l’école comme vecteurs de transformation sociale et de changement de comportements, et enfin a conclu en affirmant la nécessité de construire des partenariats entre le niveau central et les Municipalités, condition de réussite de cette campagne qui aura immanquablement pour résultat une augmentation du bien-être de la population du Cap-Vert.  

    L’innovation technologique du module éco-sanitaire (avec ou sans accès à l’eau), tout comme la stratégie d’éducation communautaire basée sur la dynamiques École – Milieu, ont été développées de façon participative et institutionnelle, au niveau national à travers des groupes thématiques de la coordination sectorielle du MAHOT (ANAS), lors de l’exercice de planification nationale, puis au fil de séminaires municipaux.

    L’expérience pilote de Sao Domingos sera conclue fin 2014, et permettra de lancer un chantier majeur sur douze municipalités réparties sur trois îles, Brava, Fogo et Santiago où se trouve concentré l’essentiel des besoins du Pays.