Accédez à l'intranet
Connect with Google
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

BKF/020
Appui au Plan stratégique de Renforcement de la Transfusion sanguine

Information

Bureau régional de LuxDev
Ouagadougou

Secteur
Santé
Agence d'exécution partenaire
Ministère de la Santé
PIC 2
2008 - 2015

Période d'exécution
Avril 2010 - Octobre 2016
Durée totale
78 mois

Budget total
9 740 000 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    7 500 000 EUR
  • Contribution locale
    2 240 000 EUR

Évaluation intermédiaire

Évaluation finale

La transfusion sanguine est un sous-secteur du domaine médical qui reste particulièrement sensible au niveau mondial et d'une importance cruciale pour les pays en voie de développement, y compris le Burkina Faso.

Des moyens insuffisants, des ressources humaines peu qualifiées, un accès réduit pour les populations dans le besoin font que le projet BKF/020 revêt une importance toute particulière.

La Coopération luxembourgeoise l'a bien compris puisque ce projet représente la 3e phase d'un appui qui a débuté il y a une dizaine d'années.

Il s'agit aujourd'hui de soutenir le Ministère de la Santé burkinabè en général et le Centre national de Transfusion sanguine (CNTS) en particulier afin de leur donner l'appui nécessaire pour améliorer leurs performances. Les activités principales de ce projet consistent en la construction de quatre nouveaux centres régionaux de transfusion (dont un à Ouagadougou) et de dépôts préleveurs, en la formation du personnel des centres et de toute personne ayant accès à la transfusion sanguine et enfin, au renforcement de la qualité des prestations .

Au niveau institutionnel, il s'agira d'appuyer le Ministère de la Santé à se doter d'une politique en matière de transfusion sanguine, politique non existante à ce jour.

Dernières nouvelles

  • Burkina Faso – Le sang, un lien universelCélébration de la Journée mondiale des donneurs de sang 2016 et décoration des acteurs de la transfusion sanguine

    Publié le 29 Juin 2016    Par Danielle Bruck   FR

    La Journée mondiale des donneurs de sang, qui est célébrée le 14 juin, est un rendez-vous annuel pour rendre hommage aux donneurs de sang volontaires et non rémunérés partout dans le monde. Cette année la célébration a été placée sous le thème « le sang, un lien universel », pour mettre l’accent sur le lien et le partage entre les donneurs et les receveurs.

    A l’occasion de cette journée, une célébration nationale, parrainée par le Ministre de la Santé, a été organisée à Ouagadougou au Burkina Faso, afin de remercier tous les donneurs du pays pour leur engagement aux côtés du Centre National de Transfusion Sanguine (CNTS). Pour la première fois, des donneurs et les acteurs clé de la transfusion sanguine ont reçu des distinctions honorifiques de la part du Ministère de la Santé. 11 personnes ont été décorées cette année lors de la célébration de la Journée mondiale des donneurs de sang, dont deux chevaliers de l’Ordre national et neuf chevaliers de l’Ordre du mérite de la santé et de l’action sociale. Parmi les récipiendaires, il y avait entre autres, la Directrice Générale du CNTS et le représentant des donneurs de sang du Burkina. Le Projet BKF/020 était aussi représenté par le Dr Youssouphe Kientega, ancien coordonnateur national et actuel Assistant technique auprès du Projet et Maminata Barry, Administratrice comptable, qui tous les deux accompagnent le CNTS déjà depuis sa création en 2000. Le Dr Isa Blot, ancien CTP du Projet BKF/004 « Création du CNTS », qui était le premier appui de la coopération luxembourgeoise à la transfusion sanguine au Burkina Faso, a aussi été décorée, mais n'avait pu faire le déplacement à Ouagadougou.

    Le Ministère de la Santé, Dr Smaïla Ouédraogo, lors de la remise des distinctions, a tenu à remercier ces donneurs et acteurs de la transfusion sanguine, pour les services rendus et pour toutes les vies sauvées grâce aux dons de sang. En effet, a-t-il souligné, « la transfusion sanguine joue un rôle extraordinaire pour la réduction de la mortalité maternelle et infantile, permettant la prise en charge des anémies sévères aigues, des hémorragies et bien d’autres pathologies ». Le Ministre a profité aussi de l’occasion pour exprimer sa gratitude à l’égard des tous les partenaires qui accompagnent le CNTS et surtout envers la Coopération luxembourgeoise, qui accompagne et appuie le sous-secteur de la transfusion sanguine depuis plus de 15 ans déjà. Il a néanmoins rappelé que jusqu’à présent le Burkina Faso n’est pas encore à même de couvrir tous les besoins en matière de produits sanguins. En 2015, le CNTS n’a pu subvenir à 83% des besoins en produits sanguins. C’était donc l’occasion pour lancer un appel à tous les Burkinabè pour se mobiliser, tendre leurs bras et donner un peu de leur sang afin d’atteindre la cible de collecte de 90 000 poches pour 2016.

    La représentante résidente de l’OMS, Dr Alimata Diarra, a tenue, elle aussi, à remercier les récipiendaires pour leur engagement exemplaire dans le sous-secteur de la transfusion sanguine. Elle a félicité aussi les efforts du Centre National de Transfusion Sanguine, qui depuis sa création, a réalisé d’énormes progrès et a mis en œuvre toutes les axes stratégiques définies par l’OMS. Elle a relevé entre autres, l’élaboration et l’adoption de la politique nationale en matière de transfusion sanguine et la formation de personnes-ressources qualifiées. 

  • Offrons le meilleur cadeau aux mamans en donnant notre sang !

    Publié le 10 Juin 2014    Par Danielle Bruck   FR

    Tel était le slogan sous lequel le Centre national de Transfusion sanguine a placé sa grande collecte de sang à l’occasion de la fête des mères. A partir de 7h30 les donneurs se sont ainsi donnés rendez-vous au Centre régional de transfusion sanguine de Ouagadougou pour donner un peu de leur sang et célébrer cet événement.

    Cette cérémonie, qui a marqué en même temps le lancement officiel de la campagne pour la Journée mondiale des donneurs de sang 2014, était placée sous le thème « Du sang sécurisé pour sauver la vie des mères ». Avec le thème de cette année, le Centre national de Transfusion sanguine souhaite mettre en évidence l’importance d’un accès en temps opportun aux produits sanguins de qualité pour réduire la mortalité maternelle.

    Selon un dicton africain, «une femme enceinte a un pied dans la tombe et un pied sur la terre» ; en effet, l’anémie et l’hémorragie sont les causes principales des décès maternels et les complications liées à la grossesse et à l’accouchement constituent les plus graves menaces pesant sur la vie et la santé des femmes au Burkina Faso. L’accès à du sang et à des produits sanguins sécurisés en quantité suffisante et le recours rationnel et sûr à la transfusion sanguine sont autant de solutions pouvant contrecarrer la  tendance actuelle.

    Fidèle à sa devise de responsabilité sociétale, LuxDev, à travers le bureau régional et le Projet BKF/020,  a tenu à s’associer à cet évènement et a mobilisé tous ses collaborateurs et partenaires afin qu’ils  se joignent  à cette collecte en posant le geste qui peut sauver des vies, à savoir le don de sang.  

    C’est dans ce contexte que le représentant régional, au nom de LuxDev, a pris la parole en rappelant l’importance de la transfusion sanguine en tant qu’élément indispensable au bon fonctionnement de tout système sanitaire. Il a félicité la Coopération luxembourgeoise, qui depuis plus de 10 ans déjà appuie le sous-secteur de la transfusion sanguine au Burkina Faso, ainsi que tous les responsables du CNTS pour le travail réalisé en vue d’améliorer continuellement le système transfusionnel du pays. Par la même occasion il a profité pour remercier tous les donneurs et les nombreuses associations de donneurs pour leur engagement inconditionnel en faveur de la promotion du don de sang, appui sans lequel le système ne saura être viable.

    La journée s’est clôturée par la remise de cadeaux et d’attestations aux donneurs réguliers et aux partenaires, qui ont ensuite pu profiter d’une visite guidée de la chaîne du don de sang tandis que la collecte s’est poursuivie jusqu’aux heures de midi.

  • Burkina Faso : Une liaison satellite pour relier les centres de transfusion sanguineLancement officiel du Projet d’Appui au TIC – BKF/021

    Publié le 24 Janvier 2014    Par Demba Diack   FR

    Le premier acte concret du Projet « Appui aux Technologies d’Information et de Communication (TIC) au Burkina Faso» a été l’inauguration officielle le 20 janvier 2014 de la connexion par satellite du Centre national de Transfusion sanguine de Ouagadougou et du Centre régional  à Bobo Dioulasso. La cérémonie a été a été placée sous le co-patronage du Ministre de la Santé, du Ministre du Développement de l’Economie Numérique et des Postes ainsi que du Chargé d’affaires de l’Ambassade du Grand-Duché de Luxembourg au Burkina Faso.

    Le projet BKF/021 a identifié le sous-secteur de la transfusion sanguine parmi d’autres comme un secteur clé où les TIC peuvent améliorer l’efficacité du système national de suivi. Mettre les TIC au service de la santé des populations constitue une des principales priorités de ce nouveau financement de la Coopération luxembourgeoise, qui vient en complémentarité à un appui important déjà en cours du Projet BKF/020 « Appui au plan stratégique de renforcement de la transfusion sanguine ».

    Après la connexion des deux sites, il est prévu que les autres structures de transfusion sanguine sur l’ensemble du territoire national soient aussi reliées et qu'à terme, ce nouvel appui aura des répercussions positives nettes dans la gestion des stocks de produits sanguins. En effet, à partir de n’importe quel site de transfusion sanguine, on pourra interroger et connaître la situation des stocks au niveau national. Cela va réduire la pénurie en sang pour ainsi sauver des vies. Cela permettra également d’avoir des informations fiables sur les dons et améliorer ainsi la promotion du don de sang.