Accédez à l'intranet
Connect with Google
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

Expert forestier international

Informations

Référence
HR18-BKF023-L-Z6P
Lieu de travail
Burkina Faso
Date de parution
05.07.2018
Date de démarrage
01.09.2018
Durée
42 mois

Comment postuler

Deadline
29.07.2018
Postuler maintenant

Contexte

Le BKF/023, Appui à la gestion durable des ressources forestières, s'inscrit en cohérence avec les orientations prioritaires du 3ème Programme indicatif de Coopération (PIC III) pour la période 2017-2021 qui identifie la gestion durable des ressources naturelles comme un secteur de concentration. Il poursuit les appuis de la Coopération luxembourgeoise à la gestion durable des ressources forestières au Burkina Faso et notamment ceux développés plus récemment dans le cadre du Programme d’appui au secteur forestier (PASF) et du projet « Inventaire forestier national II » (IFN2).

L’objectif global du BKF/023 est celui de la politique sectorielle en matière d’environnement, d’économie verte et de changement climatique « assurer la protection et la valorisation durable des ressources forestières et fauniques en veillant à un environnement sain pour les populations dans une dynamique de gouvernance environnementale et de développement durable ». Avec un focus sur la gestion durable des ressources forestières non fauniques, il appuiera la réalisation de résultats de quatre des cinq programmes budgétaires (PB) du Ministère de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique (MEEVCC), à savoir les programmes « Gestion durable des Ressources forestières et fauniques », « Gouvernance environnementale et Développement durable », « Économie verte et Changement climatique », ainsi que le programme « Pilotage et Soutien ».

La capacité de toutes les parties prenantes (État, collectivités territoriales (CT), acteurs privés de filières et leurs organisations) à gérer durablement les ressources forestières et à les restaurer sera déterminante dans l'atteinte des objectifs. Pour cela, il convient de consolider voire d’améliorer les modèles de plans d’aménagement forestier, de veiller à ce que le bois commercialisé soit durable et rémunéré à son juste prix et de promouvoir les filières des produits forestiers non ligneux (PFNL). Il s'agit donc de relever un défi environnemental, économique et social avec l’enjeu d’équilibrer les pouvoirs entre acteurs des filières bois-énergie et PFNL. Un système de suivi environnemental fonctionnel et un dispositif de contrôle efficace doivent être mis en place sur la base d'un engagement fort de l'État. La révision de la fiscalité environnementale et de la politique de prix du bois durable doit également être engagée à partir d'une large concertation et d'une analyse prospective des grands enjeux de croissance verte et inclusive, et énergétiques.

Les évolutions majeures seront l’alignement sur la programmation nationale et l'appui à la déconcentration dans trois régions. Le directeur général de la direction générale des Études et des Statistiques sectorielles (DGESS) sera dans un rôle de coordonnateur et cosignera les dépenses avec son secrétaire administratif et financier (SAF).

L'appui à l'organisation du MEEVCC dans les différentes étapes du budget programme sera un enjeu clé, de même que le renforcement du rôle des responsables de programmes budgétaires (RPB) et responsables de budget opérationnel de programme (RBOP) régionaux : recherche d'efficacité et d'efficience dans la mise en œuvre des PB, et pour les RBOP, opérationnalisation de la déconcentration. L'appui à la fonctionnalité du suivi-évaluation (S/E) sera également un enjeu clé. La valorisation et l'actualisation de la base de données d’occupation des terres (BDOT) et de l’IFN2 seront particulièrement pertinentes dans ce contexte.

Les résultats correspondent aux actions des PB priorisés. Ils suivent la logique d’intervention de la politique sous-sectorielle et sont complémentaires. Les bénéficiaires directs sont les populations riveraines des aires et forêts classées et des espaces de conservation, les acteurs privés et associatifs des filières forestières ligneuses et non ligneuses, les CT pour les interventions dans le domaine communal, ainsi que le MEEVCC, ses services techniques déconcentrés (STD), le Fonds d’Intervention pour l’Environnement (FIE) et l’Ecole nationale des Eaux et Forêts (ENEF).

Le dispositif de mise en œuvre répond aux principes de l’approche programme. Une forte durabilité institutionnelle est ciblée en raison de l'ancrage et de l'alignement de l'appui, de l'accompagnement du transfert de compétence aux CT et du renforcement de leur maîtrise d'ouvrage par les STD et le FIE. L'élément principal de la durabilité sociale sera l'amélioration de la gouvernance des filières forestières devant impacter toute une frange marginalisée de la population, et les consommateurs dans les grands centres urbains (bois-énergie).

D'une durée de 48 mois, dont 42 mois pour l’exécution et la clôture par le MEEVCC et six mois pour la clôture administrative par LuxDev, et d'un montant de 17 000 000 EUR pour la contribution luxembourgeoise et de 1 689 219 EUR pour la contribution nationale, l'appui interviendra sur l'ensemble du territoire, tout en privilégiant dans un premier temps une concentration des appuis aux STD régions des Hauts Bassins, du Centre Ouest et de l'Est. Les régions dans lesquelles le FIE intervient prioritairement seront également touchées.

En cohérence avec la nouvelle réglementation générale des projets et programmes de développement au Burkina Faso, l’appui sera classé en catégorie 1 et exécuté sous la responsabilité du MEEVCC. Il sera rattaché au niveau du programme budgétaire « Pilotage et Soutien » de ce ministère.

Le dispositif d'assistance technique est un dispositif clé qui accompagne les principales structures actrices et cibles de l'appui, avec un mandat fort de renforcement de capacité sur l'ensemble de leurs missions. Il est composé de trois experts internationaux et de trois experts nationaux :

  • un expert international en finances publiques et appui institutionnel basé à Ouagadougou ;
  • un expert international forestier basé à Ouagadougou en appui aux structures centrales, à la Direction régionale de l’Environnement, de l’Economie verte et du Changement climatique (DREEVCC) de l’Est et au FIE ;
  • un expert international forestier basé à Bobo Dioulasso en appui aux DREEVCC des régions du Centre-Ouest et des Hauts-Bassins ;
  • trois experts forestiers nationaux basés auprès des DREEVCC de l’Est, du Centre-Ouest et des Hauts-Bassins.

La présente annonce concerne le recrutement d’un un expert international forestier basé à Ouagadougou en appui aux structures centrales, à la DREEVCC de l’Est et au FIE, dénommé Expert forestier Centre.

Objectifs de la mission

La stratégie d’intervention est d’accompagner et de renforcer le MEEVCC pour mettre en œuvre sa politique et les PB relatifs à la gestion des ressources forestières. Ce renforcement doit être structurant c'est-à-dire renforcer les bases des fonctions stratégiques, à savoir :

  • la coordination du secteur forestier ;
  • le cadre de programmation budgétaire ;
  • l’exécution administrative et financière ;
  • l’exécution technique ;
  • le suivi-évaluation incluant les systèmes sectoriels d’information.

Dans ce sens, l’Expert aura pour but de renforcer les capacités du MEEVCC, du FIE et des autres acteurs concernant l’exécution, le suivi-évaluation et le reporting technique et financier des actions retenues au profit de la gestion durable des ressources forestières ligneuses et non ligneuses.

Il travaillera en lien avec les régions (et les experts des régions priorisées) pour le suivi / capitalisation des politiques et stratégies du MEEVCC et encadrera l’expert forestier national de la région de l’Est. Il aura le lead sur les question stratégiques et méthodologiques en relation avec la gestion des ressources forestières.

Responsabilités

L’Expert aura un rôle d’accompagnement, d’appui technique, de facilitation, mais également de contrôle auprès des directions du MEEVCC qu’il appuie, ainsi que du FIE. Il interviendra, toujours dans une logique de renforcement des capacités dans :

  • l'élaboration des outils de planification et de programmation financière ;
  • le renforcement des dispositifs de suivi-évaluation et de reporting ;
  • l’exécution des actions en matière de gestion durables des ressources forestières ligneuses et non ligneuses du MEEVCC ;
  • l’appui au FIE pour la gestion et l’exécution des subventions aux porteurs de projets ;
  • la gestion de l’information.

Il contribuera également aux actions de lancement et de clôture du programme.

Qualifications

  • spécialiste des politiques sectorielles dans le domaine de la forêt et de l'environnement, expert polyvalent en gestion durable des ressources naturelles (diplôme universitaire / Bac+5 en lien avec le domaine d’intervention ou autre diplôme ou expérience équivalents) ;
  • expérience avérée de l'appui institutionnel et de la mise en œuvre des outils de suivi-évaluation des politiques publiques en la matière ;
  • expérience avérée en matière de gestion durable des ressources forestières ligneuses et non ligneuses en milieu soudano-sahélien ;
  • bonne connaissance des mécanismes de type fonds d'investissement en appui aux producteurs ruraux et aux filières / chaînes de valeurs ajoutées ;
  • bonne expérience et pratique avérée du transfert de savoir-faire et du coaching ;
  • expérience d'au moins 10 ans d'assistance technique dans un ou plusieurs de ces domaines d'appuis, et connaissance de la mise en œuvre des réformes de l'UEMOA en matière de finance publique / de l'approche BP ;
  • bonne connaissance du contexte de l'Afrique francophone et des pays sahéliens, et notamment des questions liées à la décentralisation, au transfert de compétence aux collectivités territoriales pour la gestion des ressources naturelles, et à la déconcentration des services publiques.

Information : ce recrutement est lancé sous réserve de validation du Document technique et financier du projet BKF/023 par les deux gouvernements.

80 caractères max. 80 caractères max.
Ex: 31.12.1999 ou 31/12/1999

Ex: +123 456 789
30 caractères max.
150 caractères max.
200 caractères max.

Taille maximum 5.0 Mo
Type de fichier souhaité: pdf
Types de fichier acceptés : pdf, doc, docx
Taille maximum 5.0 Mo
Type de fichier souhaité: pdf
Types de fichier acceptés : pdf, doc, docx

300 caractères max.

80 caractères max.

 

Charte sur la Protection des Données

Le document ci-dessous est extrait de la charte de Protection des Données personnelles.

LuxDev a établi et mis en place la présente Charte de Protection des Données personnelles (ci-après la «Charte») qui décrit la façon dont LuxDev utilise les Données personnelles conformément aux sept Principes de Protection des Données de LuxDev.

La présente Charte doit être lue attentivement afin de disposer des informations sur la nature des Données personnelles que LuxDev détient sur ses Salariés et sur les Candidats à un poste au sein de la Société, et la façon dont elle les utilise.

Par « Données personnelles » (DP), LuxDev entend toute information collectée et enregistrée dans un format qui permet de s’identifier personnellement, soit directement (ex : nom), soit indirectement (ex : numéro d’accès) en qualité de personne physique.

La présente Charte ne concède aucun autre droit que ceux prévus par la Loi nationale.

Ci-après les sept Principes de Protection des Données LuxDev :

1. Transparence : Lors de la collecte et du traitement des DP, LuxDev communique toutes les informations et informe de la finalité du traitement et des destinataires des Données.

2. Légitimité : LuxDev collecte et traite les DP uniquement aux fins qui sont décrites dans la présente Charte.

3. Pertinence et Exactitude : LuxDev ne collecte que les DP qui sont nécessaires au traitement des Données et prend toutes les mesures pour garantir que les DP conservées sont exactes et à jour.

4. Conservation : LuxDev conserve les DP pendant la période nécessaire aux fins du traitement des Données, conformément aux dispositions de la présente Charte et aux exigences prévues par la Loi.

5. Accès et Rectification : Il est possible d’accéder, de modifier, de corriger ou de supprimer des DP en contactant le Département Ressources Humaines.

6. Confidentialité et Sécurité: LuxDev met en place des mesures techniques et organisationnelles raisonnables pour protéger les DP contre l’altération ou la perte accidentelle ou illicite ou l’utilisation, la divulgation ou l’accès non autorisé.

7. Partage et transfert internationaux: LuxDev peut partager des DP avec les divers Départements du Siège, les Bureaux régionaux ou avec des tiers (tels que les Partenaires et les Prestataires de Services) aux fins exposées dans la présente Charte. Des mesures appropriées sont prises pour garantir la sécurité du partage et du transfert.


La présente Charte s’applique à :

• un Salarié ou un Expert du Siège ou du Terrain ;

• ou toute personne engagée (directement ou indirectement) pour réaliser une mission pour LuxDev, y compris les Stagiaires, les Étudiants, les Intérimaires ;

• les Candidats à un poste au Siège, sur le Terrain ou dans l’un de nos Projets ou Programmes.


LuxDev ne collecte pas et ne traite pas les DP révélant l’origine raciale ou ethnique, les opinions politiques, les croyances religieuses ou philosophiques, l’adhésion à un syndicat, les données relatives à la santé ou l’orientation sexuelle.

Dans la mesure où la Loi nationale le permet, LuxDev collecte, traite et conserve des DP propres à la personne concernée, ainsi que des DP concernant sa famille, telles que :

• Données d’Identification : nom de naissance, nom d’époux (-se), prénom, sexe, date et lieu de naissance, nationalité, coordonnées (adresse, numéro de téléphone personnel, adresse électronique et nom), photos ;

• extraits de casier judiciaire : si nécessaire dans le cadre du poste occupé par le Salarié au sein de LuxDev ;

• formation et carrière : Curriculum vitae (détaillant l’expérience professionnelle et le cas échéant, la formation continue), langues étrangères parlées, diplômes et certificats de formation, situation en termes de mobilité et gestion des compétences, suivi de l’évaluation annuelle des performances ;

• toutes autres DP supplémentaires dont LuxDev a besoin pour gérer la relation de travail ou qui ont été communiquées lors du dépôt déposé d’une candidature à un poste au sein de LuxDev (ex : Curriculum vitae, lettre de motivation, copie des diplômes, rapport d’évaluation de cabinets de recrutement externes, lettres de recommandations et références des anciens employeurs).


LuxDev peut collecter, utiliser, conserver et traiter de toute autre manière, certaines DP sensibles à propos des Salariés, si cela est nécessaire à la gestion de la relation de travail ou dans le cadre de réclamations en justice.

Les DP sont collectées, traitées et conservées par LuxDev, notamment, aux fins suivantes :

Pour vérifier les qualifications :

• les DP des Candidats sont collectées soit directement soit indirectement pour permettre à LuxDev d’évaluer l’aptitude du Candidat à l’exécution de sa mission (ex : vérification de ses références et qualifications).

Divulgation aux autorités :

• lorsque les autorités judiciaires et/ou les forces de police le demandent dans le cadre d’une enquête judiciaire ;

• sous réserve des dispositions légales, lorsque LuxDev peut utiliser les DP pour protéger ses droits ou étayer toute réclamation, défense ou déclaration dans une affaire ou devant les autorités juridictionnelles et/ou administratives, un tribunal arbitral ou un médiateur, dans le cadre d’actions / d’enquêtes disciplinaires ou d’un audit ou d’une investigation interne ou externe.


LuxDev peut partager les DP avec des membres du personnel ou avec des destinataires externes, tels que :

• les prestataires de services impliqués dans les différents traitements des données en matière de Ressources Humaines ;

• les conseils externes pour établir ses droits et se défendre dans le cadre de réclamations en justice ;

• les administrations nationales.

LuxDev partagera les DP uniquement si cela est nécessaire aux fins susmentionnées. LuxDev demandera aux destinataires de préserver la confidentialité des DP et de ne les utiliser que dans le cadre de la mission qu’ils réalisent pour LuxDev.

LuxDev se réserve le droit de divulguer les DP aux Autorités publiques dans le cadre de demandes officielles, à des fins de sécurité nationale ou lorsque la Loi le requiert.


Protection des DP :

LuxDev prend des mesures techniques et organisationnelles appropriées conformément aux dispositions légales applicables, pour protéger les DP contre la destruction accidentelle ou illicite, la perte ou l’altération accidentelle, ou encore la divulgation ou l’accès non autorisé(e). À cet effet, des mesures techniques (telles que des pare-feu) et des mesures organisationnelles (telles qu’un système d’identifiant / de mot de passe, des digicode, etc.) ont été mis en place.

LuxDev stocke les DP uniquement pendant la période nécessaire aux fins exposées dans la présente Charte, ou conformément à ce qui est prévu par la Loi applicable :

Pour les candidatures :

Les versions papiers des candidatures sans attribution de poste sont détruites à la fin de processus de recrutement. Les candidatures spontanées, au format papier, sont conservées jusqu’à la fin de l’année calendaire.

Les versions électroniques des Curriculums vitae susceptibles de convenir pour de futurs postes sont conservées sur le serveur.


Droit d’accès et modification :

LuxDev offre la possibilité d’accéder aux DP, de les modifier ou de les supprimer, de s’opposer au traitement des DP comme indiqué dans la présente Charte, à condition de disposer d’un motif légitime, en contactant le Département Ressources Humaines.

La présente Charte est susceptible d’évolutions ou de modifications.