Accédez à l'intranet
Connect with Google Connexion
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

NIG/031
Appui à la gestion des finances publiques 

Information

Pays
Niger
Bureau pays de LuxDev
Bureau Niger

Secteur
Décentralisation et Gouvernance locale
PIC 4
2022 - 2024

Période d'exécution
Juillet 2022 - Juillet 2027
Durée totale
60 mois

Budget total
5 650 000 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    5 650 000 EUR

Le programme NIG/031 - Appui à la gestion des finances publiques s’inscrit dans les objectifs de développement humain et de renforcement de la gouvernance et particulièrement de la gouvernance inclusive. Dans la poursuite des efforts entamés dans le cadre du Programme indicatif de coopération (PIC) III entre le Niger et le Luxembourg, le programme NIG/031 du PIC IV s’engage à contribuer à l’amélioration de la gouvernance par le biais d’une gestion des finances publiques plus efficace et efficiente en s’alignant sur les stratégies et politiques nationales et en s’inscrivant dans le cadre de la mise en œuvre de la Stratégie de réformes de la gestion des finances publiques (SRGFP 2021-2025).

Le programme NIG/031 marquera des changements significatifs dans les objectifs poursuivis en comparaison aux programmes mis en œuvre par le passé, notamment par :

  • un plus fort ancrage dans la réforme des finances publiques de l’Union économique et monétaire de l’Afrique de l’Ouest ;
  • un alignement sur quelques axes de la Politique nationale de la modernisation de l’État notamment en termes d’innovation et de modernisation des infrastructures ;
  • des ambitions d’amélioration de la performance et de structuration des fonds communs sectoriels alignés à la dépense publique et auxquels abonde la Coopération luxembourgeoise ;
  • l’intégration de l’approche Nexus humanitaire-développement-paix dans la mise en œuvre des programmes sectoriels à travers l’inscription de dotations budgétaires dédiées et les modalités pratiques d’exécution des dépenses Nexus ;
  • l’accompagnement du Centre de renforcement des capacités du ministère des Finances pour davantage améliorer les capacités et les compétences.

La vision du changement à laquelle souhaite contribuer l’intervention est : « le système de gestion des finances publiques est performant, transparent, orienté vers les résultats et conforme aux standards internationaux » qui est l’objectif global assigné à la SRGFP à l’horizon de 2025. Cette vision s’inscrit plus particulièrement dans le changement relatif à la « fourniture des services sociaux de base de bonne qualité par l’État, la gouvernance inclusive, la modernisation de l’État et la gestion efficace et transparente de la chaîne des dépenses publiques » inscrit dans la Théorie du changement (ToC) du PIC IV.

À travers l’amélioration des procédures et systèmes, y compris numériques, de la chaîne des dépenses publiques, l’appui à la gestion des finances publiques se concrétisera notamment à travers des appuis ciblés au ministère des Finances dans la gestion comptable et financière des fonds sectoriels alignés à la dépense publique et auxquels abonde la Coopération luxembourgeoise pour la mise en œuvre des appuis dans le secteur de l’eau, de l’éducation et de la sécurité alimentaire. Des changements au niveau de certaines réformes des finances publiques, telles que la déconcentration de l’ordonnancement, la culture de la performance, la modernisation de l’État et le transfert des ressources aux collectivités territoriales sont attendus. Enfin, le NIG/031 vise l’accompagnement du Centre de renforcement des capacités du ministère des Finances pour davantage améliorer les capacités et les compétences en matière de finances publiques orientées sur les fiches de postes.

Les principales actions menées concernent :

  • l’assistance technique ;
  • le renforcement des capacités ;
  • l’appui au processus de décentralisation ;
  • l’amélioration des conditions de travail des services techniques déconcentrés.

Le programme, d’une durée de 60 mois et bénéficiant d’une contribution du Luxembourg à hauteur de 5 650 000 EUR, cible l’ensemble du territoire national. Ainsi, le programme NIG/031 interviendra à la fois sur des dynamiques au niveau central versus déconcentré/local, et au niveau transversal pour les points impactant tous les ministères sectoriels.