Accédez à l'intranet
Connect with Google Connexion
Ou

Si vous n'avez pas de compte Mail LuxDev




J'ai oublié mon mot de passe

Aide

MAE/017
Appui à l’hôpital et à la Fondation Panzi

Information

Zone géographique
Luxembourg

Secteur
Santé

Période d'exécution
Avril 2021 - Mars 2024
Durée totale
36 mois

Budget total
5 000 000 EUR
Répartition des contributions
  • Gouvernement luxembourgeois
    5 000 000 EUR

Ce projet a été conçu pour appuyer le modèle de prise en charge des victimes de violences sexuelles, mis en place par le Dr. Mukwege, Prix Nobel de la Paix 2018, en réponse à l’extrême violence et aux viols généralisés, découlant des guerres successives et de l’instabilité persistante, dont sont victimes les femmes et les enfants dans la province du Sud-Kivu en République Démocratique du Congo. L’appui offert par le projet couvre à la fois l’Hôpital général de référence de Panzi, spécialisé dans plusieurs domaines dont le traitement des survivantes de violences sexuelles et les accouchements sécurisés, et la Fondation Panzi qui fait le relai et permet de compléter le travail de l’Hôpital de Panzi vers une réinsertion socioéconomique des femmes.

Confronté à différentes contraintes pour remplir pleinement ses missions, l’Hôpital de Panzi ne dispose actuellement pas d’équipement adéquate pour la prise en charge de tous ses patients. L’inadéquation et la vétusté de certains de ses bâtiments, mais aussi, le manque d’infrastructures techniques adaptées et une grande promiscuité en hospitalisation compliquent le travail du personnel soignant. Les installations sanitaires et les canalisations sont non seulement insuffisantes, mais également détériorées. L’objectif spécifique du projet est de renforcer le programme de prise en charge des victimes de violences sexuelles de l’hôpital et de la Fondation Panzi, en vue d’améliorer l’accès des populations vulnérables à des services de qualité centrés sur les bénéficiaires à travers :

  • l’amélioration de l'accès aux services de santé de référence à l'hôpital de Panzi par la réhabilitation / extension et l’équipement de certaines de ses infrastructures clé, en particulier celles destinées aux victimes de violences sexuelles, aux femmes avec des pathologies urogénitales complexes et au couple mère-enfant ;
  • l’amélioration de l’accès à la réinsertion socioéconomique à travers la Fondation Panzi par le renforcement du rôle des Mutuelles de solidarité (MUSO) et l’appui en matière de logement, activités agropastorales et de transformation agroalimentaire, ainsi que des formations en menuiserie ;
  • l’amélioration de l’accès aux services juridiques et judiciaires de la Fondation (avec un accent particulier sur les victimes et survivantes de violences sexuelles) par la construction et l’équipement de deux cliniques juridiques et l’appui à l’accès à la terre et l’enregistrement des enfants à l’état civil ;
  • le renforcement des capacités de pilotage, de coordination et de gestion du programme holistique de Panzi, dans le cadre d’un processus participatif et inclusif.

Dans sa globalité, le projet vise à contribuer à la prévention et à l’élimination des violences basées sur le genre ainsi qu’à la prise en charge des victimes et survivantes de violences sexuelles dans la province du Sud-Kivu et de la zone sanitaire d’Ibanda, en vue d’améliorer leur état de santé, leurs conditions de vie et de les accompagner dans une réinsertion socioéconomique.

L’ensemble de la stratégie d’intervention du projet cible de manière prioritaire la thématique transversale du genre (égalité hommes-femmes) et contribuera à celle de l’environnement à chaque fois que cela s’avèrera nécessaire.

Le projet est financé par le ministère des Affaires étrangères luxembourgeois et sera mis en œuvre en collaboration avec l’ONG Aide internationale de la Croix-Rouge luxembourgeoise.